Le nouveau Conseil national du numérique affiche l’inclusion comme priorité

Après six mois de léthargie, le Conseil national du numérique reprend des couleurs avec la nomination de ses 30 membres et de leur présidente, Salwa Toko, engagée pour l’inclusion des femmes dans la tech. Ce nouveau CNNum se veut plus ouvert, avec la mise en place d’un forum pour les experts.

Partager
Le nouveau Conseil national du numérique affiche l’inclusion comme priorité
Le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé la composition du nouveau CNNum le 29 mai.

Le CNNum nouveau est arrivé le 29 mai. Salwa Toko a été choisie par le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, pour présider le Conseil national du numérique, dont le rôle est de réfléchir sur les grands thèmes du numérique et de conseiller le gouvernement.

Engagée pour l'inclusion des femmes dans la tech, Salwa Toko, titulaire d’une maîtrise de droit international et diplômée de Sciences Po Paris, a fondé en 2014 l'association Wifilles pour former des collégiennes et lycéennes de Seine-Saint-Denis au numérique et aux sciences de l'informatique. Revendiquant plus de cent filles passées par son programme, l'association est devenue Becomtech en avril dernier pour élargir son action.

En nommant Salwa Toko à la présidence du CNNum, "nous affichons la priorité donnée à un numérique plus inclusif, qu’il s’agisse d’accroître la présence des femmes dans le secteur ou d’accompagner ceux qui ont du mal à se servir des outils numériques", précise le cabinet de Mounir Mahjoubi. La parité hommes-femmes est strictement respectée dans le nouveau Conseil.

L’institution reprend vie après six mois de léthargie précédés de huit mois à attendre d'être remanié depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Mi-décembre, lors de la présentation de la composition du Conseil, la présence au CNNum de Rokhaya Diallo, auteure, militante féministe et antiraciste avait suscité la polémique. Refusant de la débarquer, la présidente tout juste nommée, Marie Ekeland, avait dû démissionner, entraînant avec elle 27 des 30 membres du conseil.

"Un Conseil ouvert, représentatif de la société et des enjeux du numérique"

Depuis, les mois passant, la pérennité même du CNNum semblait être en question. "Nous avons pris le temps nécessaire pour que la situation s’apaise et pour explorer un large champ de candidatures, avec des profils atypiques, justifie le cabinet du secrétaire d’Etat. Cela nous a permis de composer un Conseil ouvert, représentatif de la société et des enjeux du numérique."

Publiée au Journal Officiel du 30 mai, la liste des 30 membres du Conseil témoigne de cette volonté d’ouverture : quasiment que des nouveaux entrants (à l’exception, notamment, de Gilles Babinet, digital champion de la France à Bruxelle et ancien président du CNNum, nommé vice-président) ; des entrepreneurs comme Tatiana Jama (VisualBot.ai) et Gaël Duval (Jechange.fr) ; des représentants de grandes entreprises avec notamment Nathalie Collin, DG adjointe de La Poste, et Françoise Mercadal-Delasalles, DG déléguée du Crédit du Nord ; et enfin des académiques comme Annie Blandin-Obernesser, professeure de droit à l’IMT Atlantique, et Henri Isaac, professeur, directeur du master "Management des télécoms et des médias" à l’université Paris-Dauphine et président du think tank Renaissance numérique.

En mode plateforme

La mission du CNNum – débattre, proposer et conseiller le gouvernement – ne change pas. Le recensement des principaux sujets est en cours d’élaboration selon le cabinet de Mounir Mahjoubi, qui mentionne déjà la 5G, l’inclusion numérique, la fiscalité, la régulation… Les thèmes de débat pourront aussi venir de l’extérieur via une évolution du fonctionnement du CNNum : "Nous voulons un CNNum en mode plateforme, explique le cabinet. Nous avons mis en place un forum qui permettra à un grand nombre d’experts, proposés par les membres du Conseil ou se manifestant d’eux-mêmes, d’apporter leur contribution." De quoi faire remonter des sujets que n’aurait pas identifiés le CNNum.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS