Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Richard Branson rejoint Hyperloop One qui devient Virgin Hyperloop One

Léna Corot , ,

Publié le

Hyperloop One accélère encore plus son développement. Après de nouveaux tests réalisés de son système de transport ultra-rapide réalisés cet été et l'annonce de ses premiers marchés potentiels, la start-up américaine vient de signer un partenariat avec Virgin et son patron Richard Branson.

Richard Branson rejoint Hyperloop One qui devient Virgin Hyperloop One
Le milliardaire Richard Branson et sa société Virgin rejoignent le projet Hyperloop One.
© Twitter/@Richardbranson/CC

Hyperloop One est mort, vive Virgin Hyperloop One ! Jeudi 12 octobre, Virgin et Hyperloop One ont annoncé un partenariat. Richard Branson et son groupe industriel anglais investissent dans cette société qui cherche à développer le système de transport ultra-rapide voulu par Elon Musk. Les deux sociétés n'ont pas précisé le montant de cet accord. "Virgin est une marque reconnue et avoir Richard Branson comme allié va aider à renforcer notre projet et développer Hyperloop One dans le monde", affirme Shervin Pishevar, co-fondateur et président exécutif d'Hyperloop One, dans un communiqué.

Richard Branson rejoint ainsi le comité d'administration d'Hyperloop One qui va être rebaptisé Virgin Hyperloop One dans les mois à venir. "Après avoir visité le site d'essais d'Hyperloop dans le Nevada et rencontré son équipe dirigeante l'été dernier, je suis convaincu que cette technologie d'avant-garde va changer les moyens de transport tels que nous les connaissons et réduire significativement les durées de déplacement", justifie Richard Branson dans un communiqué. Sa société Virgin cherche à investir dans des start-up et des procédés innovants, cette annonce fait partie de cette stratégie.

Hyperloop One a déjà 10 marchés potentiels

Cet été, Hyperloop One a réalisé un nouveau test de sa capsule à sustentation magnétique. Cette dernière a été propulsée à 310 km/h sur près de 500 mètres dans un tunnel dépressurisé. La société souhaitait toutefois atteindre 400 km/h lors de cette phase test, ce qui reste encore très loin de 1 200 km/h annoncés à l'origine du projet.

Suite à cet essai, la société a annoncé avoir soulevé l'intérêt de cinq pays pour y construire les premières voies hyperloop au monde (Mexique, Inde, Etats-Unis, Royaume-Uni et Canada). Alors que sa capsule n'est pas encore terminée, Hyperloop One dispose déjà d'une dizaine de projets de tunnels à travers le monde. Et avec ce nouvel appui du milliardaire Richard Branson, la société devrait prendre encore plus d'avance sur ses concurrents.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus