Economie

[Retraite] Comment prendre en compte la pénibilité sans retomber dans une usine à gaz

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La réforme des retraites a remis en scène le sujet complexe de la pénibilité qui permet à des salariés de bénéficier, sous certaines conditions, de départ anticipé. Le système de compte pénibilité existant a exclu, pour des raisons techniques, des facteurs qui sont au cœur de certains métiers pénibles comme celui d'ouvrier du BTP, de bûcheron ou de chauffeur-livreur. La CFDT ne l’entend pas de cette oreille et fait des propositions pour avancer.  

[Retraite] Comment prendre en compte la pénibilité sans retomber dans une usine à gaz
Ouvrier soudeur, des postures pénibles.
© Mathieu Hébert

"Personne ne soutient en France qu’un déménageur qui porte des charges toute la journée n’a pas un métier pénible, donc il faut être cohérent, s’exclamait le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger le 29 janvier dernier. Si tout le monde est d’accord, on doit pouvoir le prendre en compte. Et si les branches ne font pas ce travail, ce sera à l’administration de le faire."

Parmi les nombreux sujets que soulève la réforme des retraites, la pénibilité est un sujet intense de préoccupation. Un thème qui revient en réalité sur le devant de la scène car ce syndicat, principal promoteur d’un système de retraite universel, n’a pas digéré que l’on supprime certains facteurs du compte pénibilité comme le port de charges par exemple. La confédération est désormais rejointe sur ce point par des syndicats représentants des artisans ou des petits indépendants, eux-mêmes exposés.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte