Réorienter l’économie française vers l’industrie : l’appel de Montebourg et de responsables syndicaux pour redonner "la priorité à l’industrie"

165 emplois industriels perdus chaque jour en moyenne depuis 2001. Au total, en 15 ans, ce sont 1 million d’emplois qui ont été supprimés dans l’industrie française. Dans une tribune publiée par le journal Le Monde, plusieurs responsables politiques et syndicaux, dont Arnaud Montebourg, Philippe Martinez, Jacques Généreux ou encore Jean-Claude Mailly, appellent à réorienter l’économie française vers les activités industrielles.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Réorienter l’économie française vers l’industrie : l’appel de Montebourg et de responsables syndicaux pour redonner

En pleine campagne électorale, Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Jacques Généreux, Parti de gauche, des responsables syndicaux dont Philippe Martinez (CGT) et Jean-Claude Mailly (FO), ainsi qu’une dizaine d’économistes ont décidé de porter l’attention sur la préoccupante question de l’emploi industriel.

Dans une tribune publiée mercredi 18 janvier dans Le Monde, plusieurs responsables politiques et syndicaux appellent à "réorienter l’économie" en faveur de l’industrie. "Depuis 2001, l’industrie française a perdu chaque jour, en moyenne, 165 emplois. Une ville comme Lourdes ou Fontainebleau 'rayée' chaque trimestre, et cela pendant quinze ans. Au total, près d’un million d’emplois directs perdus. Ça suffit !", se sont insurgé les signataires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Critiquant les discours "effrontés" du patron des patrons, Pierre Gattaz, et du candidat de la droite (LR) François Fillon, ils ont expliqué : "pour retrouver le sentier du développement et de l’emploi, le pays ne doit pas jouer les Pères Fouettards du salariat mais s’appuyer sur la mère de toutes les batailles productives : l’industrie".

Quatre propositions

Arnaud Montebourg et les cosignataires de la tribune mettent en avant quatre idées principales afin de remettre l'industrie au cœur de l'économie française. "Réorientons les activités industrielles et productives", ont-ils d'abord proposé. Les auteurs plaident ainsi pour un développement et une stimulation de ces activités afin de "répondre aux besoins fondamentaux tels qu'une alimentation saine, respectueuse de la rareté des ressources naturelles, une santé protégée et des logements économes en énergie".

Autre proposition. "Changeons la place du travail et favorisons un nouvel entrepreneuriat dans l'économie et la société". Les signataires appellent à repenser la place du travail dans la société et à valoriser les compétences des salariés, à l'instar d'un autre candidat à la primaire de la gauche, Benoît Hamon, dont l'idée clé de son programme est justement de repenser cette place. "Le développement industriel a besoin de salariés innovants, aux compétences reconnues, bien rémunérés", ont-ils détaillé. Troisième proposition : "remettons la finance à sa place". Les auteurs de la tribune reprochent à la finance "d'étouffer" l'industrie. Enfin, les signataires se tournent vers les territoires. "Ancrons également les activités dans les territoires", ont-ils suggéré. Mettant en avant deux outils : l'économie circulaire, qui élimine la notion de "déchet", et l'économie de la fonctionnalité, qui met l'accent sur une utilisation raisonnée et partagée des services.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS