Renault/Nissan : pour Emmanuel Macron, " Il n’y a pas de déstabilisation de l’Alliance de notre part "

Alors que Nissan se dit inquiet de la montée au capital de l’Etat français dans Renault-Nissan, le ministre de l’économie a répondu ce matin lors des Assises de l’industrie, organisé par l’Usine Nouvelle. 

Partager

Renault/Nissan : pour Emmanuel Macron,


Emmanuel Macron aux Assises de l'industrie-Crédits Pascal Guittet

Le bras de fer entre Renault-Nissan et Bercy continue. "Nous tenons à l’Alliance Renault-Nissan. La priorité est de réussir la bataille industrielle", plaide Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie. Mais le ministre, qui participe ce matin aux Assises de l’industrie organisées par l’Usine Nouvelle n’entend pas baisser les armes.

La tension est encore montée d’un cran lundi. Le constructeur japonais s’est officiellement déclaré "inquiet" de la montée au capital de l’Etat français dans le capital de l’Alliance, lors de la présentation de ses résultats semestriels.


"Est-ce que la montée momentanée de l’Etat dans Renault est de nature à remettre en cause l’alliance ? En aucune façon. Quand l’alliance a été conclue, l’Etat avait 40 % du capital. Qu’on ne vienne pas nous raconter des histoires", a commenté Emmanuel Macron.

En avril, l’Etat est monté de 15 à 19,7 % du capital de Renault pour imposer au conseil d’administration l’application de la loi Florange, qui lui garantit des droits de vote double aux actionnaires de long terme. Pour le ministre, "d'autres actionnaires familiaux l'ont fait" dans d'autres entreprises.


Pour le ministre de l’économie, "L’Etat ne peut pas être un actionnaire au rabais". "Il faut rappeler les faits. Il n’y a pas de déstabilisation de l’Alliance de notre part", ajoute encore Emmanuel Macron.

Le ministre entend aussi rappeler que lorsque Renault avait choisi de venir au secours de Nissan, "Renault avait pris des risques, arbitrant contre des investissements qu’il aurait pu faire pour lui-même. Maintenant, Nissan va mieux et nous devons tous nous en féliciter".

Solène Davesne

Solène Davesne Journaliste Economie

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS