Reef Design Lab, l'entreprise australienne qui utilise l'impression 3D pour sauver les coraux

Pour protéger l'habitat de nombreuses espèces marines, l'entreprise australienne Reef Design Lab a implanté des coraux imprimés en 3D dans l'archipel des Maldives. 

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Reef Design Lab, l'entreprise australienne qui utilise l'impression 3D pour sauver les coraux
Coraux conçus par Reed Design Lab, imprimés en 3D et installés dans l'océan Indien, au niveau de l'archipel des Maldives.

L’impression 3D vient à la rescousse des coraux de l’océan Indien. L'entreprise australienne Reef Design Lab s’est spécialisée dans la conception de coraux marins et a réalisé des implantations au niveau de l’archipel des Maldives, près de la Summer Island. C'est le projet Mars comme "Modular Artificial Reef Structure". L’implantation aux Maldives permet de tester la résistance de l'installation à une profondeur de 7 mètres. Les différents matériaux utilisés pour la construction du corail sont la céramique et le béton marin.

Des structures modulables

Le projet Mars a été lancé en 2013 par le fondateur de Reef Design Lab Alex Goad afin de restaurer les récifs abimés par "le réchauffement des températures océaniques, l'acidification des océans, le ruissellement pollué et les pratiques de pêche destructrices", indique l’entreprise. La structure créée est particulièrement modulable et assemblée comme un jeu de LEGO par des plongeurs directement sous l’eau. "Cela élimine complètement le besoin de machinerie lourde", indique Reef Design Lab. L’entreprise explique que chaque unité est imprimée en 3D et moulée en céramique en utilisant le processus de coulage en barbotine. Les formes creuses sont alors remplies de béton armé marin et d'armatures en acier. Les différents modules sont accrochés les uns auxautres selon trois méthodes : des attaches métalliques, de la colle époxy ou un blocage manuel entre les bras. Reef Design Lab travaille aussi sur d’autres projets marins de murs et structures aquatiques.

Cette implantation survient quelques mois après un don de 444 millions de dollars australiens, soit 277 millions d’euros, versés à l’association Great Barrier Reef Foundation par l’Etat Australien. L’objectif est de "protéger des milliers d'emplois, améliorer la qualité de l'eau, lutter contre les étoiles de mer qui consomment des coraux et mettre en œuvre la restauration de récifs scientifiques sur la Grande Barrière de corail", indique le communiqué du gouvernement. Une donation qui a depuis fait polémique dans le pays : selon The Autralian, plusieurs chefs d’entreprise sont membres du comité de la Fondation et "ont un intérêt dans cet investissement", décidé "sans appel d’offres".

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS