Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Raffarin, avocat de la stratégie chinoise

,

Publié le

L’ancien Premier ministre, fort de ses relations anciennes avec la Chine, « où il se rend cinq à six fois par an », ne s’économise pas pour vendre le nouveau concept développé par le pays pour imposer son leadership, celui des « nouvelles routes de la soie ». Le projet va bien au-delà de la construction de quelques voies entre l’Asie et l’Europe. Il s’étend à des projets d’infrastructures en Afrique et en Amérique du Sud. Et vise le transit non seulement des marchandises, mais de capitaux. Selon Jean-Pierre Raffarin, il ne faut pas craindre de tentations hégémoniques chinoises et surtout « ne pas assister en spectateur » à ce mouvement. Il a déployé sa vision lors de la conférence annuelle de la Coface devant un parterre d’entreprises. L’Union européenne et même le Président français, Emmanuel Macron, sont plus circonspects face à l’initiative de la deuxième économie mondiale. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle