Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Raffarin, avocat de la stratégie chinoise

,

Publié le

L’ancien Premier ministre, fort de ses relations anciennes avec la Chine, « où il se rend cinq à six fois par an », ne s’économise pas pour vendre le nouveau concept développé par le pays pour imposer son leadership, celui des « nouvelles routes de la soie ». Le projet va bien au-delà de la construction de quelques voies entre l’Asie et l’Europe. Il s’étend à des projets d’infrastructures en Afrique et en Amérique du Sud. Et vise le transit non seulement des marchandises, mais de capitaux. Selon Jean-Pierre Raffarin, il ne faut pas craindre de tentations hégémoniques chinoises et surtout « ne pas assister en spectateur » à ce mouvement. Il a déployé sa vision lors de la conférence annuelle de la Coface devant un parterre d’entreprises. L’Union européenne et même le Président français, Emmanuel Macron, sont plus circonspects face à l’initiative de la deuxième économie mondiale. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus