Economie

Rafale diplomatiques

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Rafale diplomatiques
Anne-Sophie Bellaiche
Le Qatar vient d’acheter 12 Rafale à la France et a posé une option pour 36 autres. Il l’a fait alors même qu’il n’a pas encore été livré du premier des 24 Rafale commandés en 2015 et qu’il a aussi acheté 36 F-15 à l’américain Boeing et signé une lettre d’intention pour 24 Typhoon d’Eurofighter. Ce petit pays du Golfe a-t-il vraiment besoin de tous ces avions ? Veut-il vraiment les déployer sur des théâtres d’opérations ? En réalité, plus que des avions, le Qatar s’achète des alliés. Soumis à un rude blocus diplomatique et économique emmené par l’Arabie saoudite et les Émirats, qui l’accusent de soutenir l’Iran et le terrorisme, il s’est lancé dans une quête effrénée de soutiens pour[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte