Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui est Vekia, la Madame Soleil de la supply chain qui séduit les investisseurs ?

Marine Protais , , , ,

Publié le

La start-up Lilloise Vekia dope la supply chain à l’intelligence artificielle. Elle vient de lever 12 millions d’euros auprès de Serena Capital, BPI France, CapHorn Invest, ZTP et  Pléiade Venture  pour conquérir de nouveaux clients et continuer son déploiement à l’international.

Qui est Vekia, la Madame Soleil de la supply chain qui séduit les investisseurs ? © Vekia

Vendre le bon produit au bon moment à la même vitesse qu’Amazon ? Les enseignes de distribution en rêvent. La start-up Lilloise Vekia espère leur vendre la solution pour y parvenir. Cette jeune pousse de 60 salariés a annoncé jeudi 7 septembre avoir levé 12 millions d’euros auprès de Serena Capital, BPI France, ZTP, Pléiade Venture et CapHorn Invest pour accélérer son développement.

Algorithme d'intelligence artificiel

Son logiciel, basé sur des algorithmes d’intelligence artificielle, permet d’anticiper les ventes et mieux gérer sa supply chain. "Nous utilisons les données sur les produits, les événements  promotionnels et les informations sur les stocks de nos clients, mais aussi des données externes comme la météo ou les commentaires sur les réseaux sociaux", expose Manuel Davy, un ancien chercheur au CNRS qui a fondé Vekia en 2008.

A partir de ces données, l’algorithme de Vekia construit lui-même des modèles de  prévision très fiables sur les achats des consommateurs finaux. Autre brique de leur technologie : un second algorithme calcule à partir des prévisions et les contraintes de l’entreprise (camions disponibles, volume de production des fournisseurs…) le pilotage des stocks. "Cette solution permet de diviser par deux les délais de livraison et de réduire de 30 % les stocks", assure Manuel Davy, s’appuyant sur les résultats de ses clients.

Galerie Lafayette, But… et bientôt des industriels

Le logiciel de Vekia est commercialisé depuis 2011 "mais la technologie a beaucoup évolué depuis", avance le fondateur et président. Elle a déjà convaincu des grands de la distribution : Galerie Lafayette, la Fnac, But, Monsieur Bricolage... La nouvelle levée de fonds de la start-up devrait lui permettre de perfectionner la techno, mais aussi de conquérir de nouveaux marchés.

Après le retail, Vekia vise désormais l’industrie, notamment l’automobile et l’aéronautique. "Un constructeur auto nous a contactés pour la gestion de ses pièces détachées", précise Manuel Davy.

Les fonds récoltés par la jeune pousse serviront aussi à accélérer son développement à l’international, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Chine.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus