Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Vidéo] Qui est SEAir la start-up qui veut démocratiser les foils (et fait le buzz au JEC World) ?

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 07/03/2018 À 10H18

Vidéo SEAir fait voler les bateaux à moteur. Largement utilisés dans les compétitions, les foils sont ces appendices situés sur les coques des bateaux qui leur permettent de voler au-dessus de l'eau. L'ambition de la start-up bretonne est de les rendre accessible à tous en équipant des semi-rigides à moteur, en l'occurence un Zodiac, de foils. Des innovations présentées au JEC, le salon mondial des Composites qui se tient jusqu'au 8 mars à Paris-Villepinte.

[Vidéo] Qui est SEAir la start-up qui veut démocratiser les foils (et fait le buzz au JEC World) ?
Equipé de foils, le Flying RIB de SEAir peut voler de 20 à 30 cm au-dessus de l'eau.
© SEAir/ Jean-Marie Liot/DR

SEAir, start-up basée à Lorient (Morbihan, Bretagne) fondée en 2016, a une ambition, et pas des moindre : "démocratiser les foils", comme le répète Richard Forest son co-fondateur. Les foils ce sont ces appendices qui permettent aux bateaux de voler sur l'eau. Largement utilisés par les skippers sur les bateaux à voile et dans les compétitions, ils sont un peu moins connus du grand public. C'est pourquoi Richard Forest et Bertrand Castelnérac ont décidé d'équiper aussi les semi-rigides de foils.

Richard Forest, qui ne vient pas du monde nautique, avait dès le départ mis en avant la nécessité de la simplicité d'utilisation des foils et préconisé l'usage "d'un seul bouton pour [les] monter et [les] descendre" afin que tous puissent les utiliser. C'est aujourd'hui chose faite. Le Flying Rib est donc un Zodiac neuf de la gamme professionnelle auquel SEAir a ajouté un système de foils.

Explications en images sur la façon dont les foils sont fixés au bateau avec Benoît Lequin, directeur de production chez SEAir.

 

Pourquoi équiper son zodiac de foils ?

Le Flying Rib, qui a navigué pour la première fois en juillet 2017, "décolle à partir de 15-16 nœuds et peut voler 20 à 30 cm au-dessus de l'eau", explique Richard Forest. Dans cette position, "la traînée est réduite, il y a moins de frottements et une puissance moindre est nécessaire au niveau du moteur pour propulser le bateau", liste Richard Forest. Grâce à ce système SEAir affirme réaliser "des économies de carburant de l'ordre de 30%". En plus de ce gain, les foils rendent le semi-rigide beaucoup plus stable et confortable qu'un semi-rigide classique. 

Avec ses foils, SEAir vise le secteur des loueurs et professionnels du transport qui rentabilisent rapidement le surcoût à l'achat avec les économies de carburant. Mais pour l'instant, il faut compter environ 18 000 euros pour équiper un zodiac. Conscient du prix trop élevé, qu'il faudrait "abaisser à 20-25% du prix du bateau", précise Richard Forest, SEAir réfléchit à optimiser ses processus de fabrication.

Actuellement la fabrication "à la main" des foils nécessite deux salariés et deux semaines de travail. SEAir a donc loué un robot auprès de l'Université de Bretagne Sud lui permettant de fabriquer ces foils en carbone en deux jours seulement. Mais la location du robot est trop chère pour la start-up qui se voit comme l'équipementier nautique de demain. Son objectif ? Développer des foils en kits, qui soient ajoutés sur les bateaux par les industriels eux-mêmes à la demande du client, comme une option. En attendant, la start-up cherche à lever 3 millions d'euros afin de continuer à se développer à Lorient.

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus