Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui est Patrick Bernasconi, le nouveau président du Cese

,

Publié le

Portrait L’ancien vice-président du Medef, entrepreneur dans les travaux publics, a été largement élu à la présidence du Conseil économique, social et environnemental (Cese), soutenu par le patronat, des syndicats et un certain nombre de personnalités qualifiées. Il quitte une mission un peu obscure au sein du Medef pour la lumière ... s’il parvient à redynamiser la troisième assemblée de la République. Retour sur son parcours.

Qui est Patrick Bernasconi, le nouveau président du Cese

Patrick Bernasconi, 60 ans,  vient d’accéder à la présidence du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Il succède à Jean-Paul Delevoye, au terme de son mandat de cinq ans. Représentant des entreprises privées, Patrick Bernasconi renoue avec une période où la présidence du Cese était assuré par un une personnalité issu du patronat, Jacques Dermagne (1999-2010). Toutefois s’il a été élu avec 131 voix sur 224 suffrages exprimés, n’en concédant que 63 à son principal adversaire, Jean-Paul Delevoye, c’est qu’il a su fédérer plus large que son camp. L’entrepreneur est bien connu et plutôt apprécié des syndicats de salariés pour avoir été à la manœuvre dans des négociations interprofessionnelles importantes.

Habile négociateur

Il était en particulier le négociateur du Medef pour l’accord du 11 janvier 2013 dit de compétitivité et de sécurisation de l’emploi dont l’une des mesures phares, la complémentaire santé pour tous les salariés, sera pleinement mise en œuvre en janvier 2016.

Cet accord avait aussi posé les bases du compte professionnel de formation, imposé des salariés dans les organes de gouvernance des grandes entreprises, raccourci les plans sociaux et encadré les accords de maintien dans l’emploi. Des avancées qui emportaient l’adhésion des syndicats réformistes qui l’ont soutenu dans cette élection.

Sur le plan économique, il porte les idées classiques du patronat estimant, qu’il faut alléger les charges des entreprises pour renflouer les marges. Lors de sa campagne à l’élection au Medef en 2013, il défendait aussi la fin des 35 heures et le retour rapide à la retraite à 65 ans. Mais il estime qu’on ne peut pas obtenir ce type d’avancée en brutalisant le corps social.

POLITIQUE PLUS QU'UN BUSINESS MAN

Ingénieur ESTP, Patrick Bernasconi a repris à trente ans l’entreprise familiale de travaux publics située à Domjean (Manche). Il l’a recentré sur les réseaux des fluides mais ne s’est jamais vraiment passionné pour le business en trouvant très vite un terrain d’épanouissement dans sa fédération professionnelle sur des sujets d’intérêt général (social, formation, dynamisation de la filière). C’est dans ce cadre qu’il s’est rapproché des collectivités locales et de leurs préoccupations.

Il présidait la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) depuis 10 ans. En 2013, d’abord candidat à la présidence du Medef, il avait finalement rallié l’équipe de Pierre Gattaz, pour devenir l’un de ses vice-présidents. Mais au sein de l’organisation patronale, le volet social lui avait échappé pour être confié à Jean-François Pilliard (UIMM). Du coup, il s’était retrouvé en charge d’un chantier complexe mais un peu obscur destiné à rapprocher l’avenue Bosquet (siège du Medef) de ses antennes dans les territoires. Avec le Cese, il accède à la lumière. Pour autant qu’il arrive à sortir cette assemblée de son ronron. C’est en tous cas le programme qu’il a vendu à ses membres en défendant un projet de "renouveau".  Avec deux objectifs principaux : se positionner sur les sujets d’avenir du pays et rendre des avis plus "offensifs". 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

03/12/2015 - 10h34 -

Cela sert a quoi le CESE ?? comment sont rémunerer ceux qui en font parti ?? combien ce "machin" coute t il a la nation et pour quel résultat ??si c est pour quelques rapports volumineux que personne ne regarde Aucun interret a Suprimer cela fera des economies
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle