Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui est Christophe Sirugue, nouveau secrétaire d’Etat à l’Industrie ?

Publié le

Portrait Suite au départ, d’Emmanuel Macron, le député socialiste Christophe Sirugue est nommé ce jeudi 1er septembre Secrétaire d’Etat à l’industrie. Il s’est investi durant tout le printemps sur projet de loi travail, voté en juillet, dont il était le rapporteur. Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au Numérique , ajoute elle l'Innovation à son portefeuille.

Qui est Christophe Sirugue, nouveau secrétaire d’Etat à l’Industrie ? © PS Flickr CC

C’est à Christophe Sirugue, rapporteur du projet de la loi travail de Myriam El Khomri que le Président a décidé de confier pour quelques mois, le porte-feuille de l’Industrie. Il faut dire que ce député de 50 ans, à l’Assemblée depuis 2007, ne s’est pas économisé pour tenter jusqu’au bout de rallier les frondeurs du Parti Socialiste et éviter le passage de la loi en 49.3. Peine perdue. Mais des efforts pas totalement vains, puisque les nombreux amendements du texte ont permis au gouvernement de dire qu’il avait bien entendu la majorité parlementaire.

Caractérisé comme un "bosseur et connaissant bien ces dossiers" par ceux qui l’ont croisé, ce natif d’Autun est député de Saône et Loire depuis 2007, comme l'un de ses illustres prédécesseurs à l’industrie, Arnaud Montebourg. Mais il ne partage visiblement pas la même vision de la politique, affirmant privilégier le collectif à l’ambition individuelle. Dans sa région, il est plutôt proche de François Rebsamen, le maire de Dijon. 

A peine nommé, il a déclaré dans un message sur Facebook :  "C’est une lourde tâche à laquelle je ne me déroberais pas en raison de l’intérêt que je porte à ce sujet essentiel tant au niveau national que local. Dans le contexte actuel tous ceux qui peuvent contribuer au redressement de la France doivent y travailler et se mettre à son service quand ils sont appelés."

Dans sa ville de Chalon-sur-Saône, dont il a perdu la direction lors des dernières élections municipales, il compte les sites de quelques entreprises industrielles françaises ou étrangères :  Areva, Saint Gobain, Nordeon (éclairage), Alphalaval (chimie).

De son côté, la secrétaire d'Etat au Numérique Axelle Lemaire, entrée au gouvernement en 2014, ajoute à son portefeuille l'Innovation

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle