Qui a fait échouer la fusion entre Orange et Bouygues Telecom ?

Orange-Bouygues, c’est fini. Selon Martin Bouygues interviewé par le Figaro, la faute n’en revient ni à lui, ni à Orange, mais à l'un des deux autres opérateurs, sans plus de précisions. Selon nos confrères, le ministre de l’Economie aurait sa part de torts avec des exigences difficiles à accepter pour le groupe de BTP.

Partager

Finalement, Orange et Bouygues Telecom ont renoncé à se dire oui. Le 1er avril, chacune des deux entreprises a confirmé que l’acquisition du second par le premier ne se ferait pas. A qui la faute ? Chacun renvoie la balle à l’autre. Si ce n’est que ce ne sont pas deux, mais cinq parties qui étaient concernées. Orange l’acheteur, Bouygues l’acheté, Iliad et Altice les concurrents intéressés par les actifs à répartir, et l’Etat, l’actionnaire.

BERCY TROP GOURMAND DANS LA DERNIÈRE LIGNE DROITE

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La rumeur fait état de fortes dissensions entre le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron, et Martin Bouygues, patron du groupe de BTP. Dans le cadre du rapprochement, Bouygues Telecom avait demandé 10 milliards d’euros et une prise de participation de 15%. Cette dernière aurait réduit la part de l’Etat dans Orange de 23% à 20%. L'une des pommes de la discorde.

Lire la suite de l'article sur L'Usine Digitale.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS