Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quelles sont les régions françaises les plus menacées par l'automatisation des emplois?

Cécile Maillard , ,

Publié le

Infographie En France plus qu'ailleurs, les régions présentent de fortes inégalités face à la menace que fait peser l'automatisation sur leurs emplois, indique une étude de l'OCDE. L'Usine Nouvelle fait le point, région par région.

Quelles sont les régions françaises les plus menacées par l'automatisation des emplois?
Dans certaines régions comme la Bretagne, l'emploi est plus menacé par l'automatisation que dans d'autres.
© La fin des quotas et la libéralisation de la filière expliquent l’automatisation grandissante des exploitations laitières françaises.

L’ancienne Champagne-Ardenne est la zone française où les emplois présentent le plus de risques d’être remplacés par des machines, estime une enquête publiée le 18 septembre par l’OCDE. Consacrés aux dynamiques régionales de l’emploi, ces travaux montrent que l’automatisation du travail aura un impact très différent selon les territoires, à l’intérieur même des pays membres de l’OCDE.

La France est l'un des quatre pays où l’écart entre régions est le plus fort : 11,9% des emplois sont exposés au risque d’automatisation en Ile-de-France, région la moins touchée, contre 18,5% en Champagne-Ardenne.

C’est en Espagne que la disparité entre régions est la plus forte, de l’ordre de 12 points, tandis que les écarts sont faibles au Canada, en Autriche, en Italie. Dans la région d’Oslo, le risque porte sur 4% des emplois alors que la Slovaquie-Occidentale présente un des taux les plus élevés de l’OCDE (40%). Selon les méthodes de calcul de l’OCDE, 14% des emplois de la zone OCDE risquent d’être automatisés et 32% d’être profondément modifiés.

 

Les régions urbanisées moins menacées que les rurales

L’OCDE relève que ce sont les régions les plus urbanisées qui s’en sortent le mieux : la main d’œuvre y a un niveau de formation élevé et le secteur des services y est dynamique. De plus, elles attirent les jeunes diplômés et concentrent les créations d’emploi les moins susceptibles d’être automatisées, une garantie pour l’avenir. Les régions "capitales" sont, dans tous les pays, les moins menacées.

A l’inverse, ce sont les régions rurales qui souffrent et vont souffrir. Notamment parce que la main d’œuvre y est moins qualifiée que dans les villes. L’OCDE conseille aux pouvoirs publics des zones rurales de "renforcer les compétences de la main d’œuvre" et d’"améliorer l’efficience des entreprises (…) afin qu’elles puissent réduire la proportion de travailleurs affectés à des tâches répétitives".

Les régions à forte tradition d’industrie de main d’œuvre seront les plus impactées par l’automatisation. Pour l’OCDE, le métier le plus à risque face à l’automatisation est celui de préparateur dans l’agroalimentaire, suivi d'opérateur ou conducteur d’installations et ouvrier dans les mines, l’industrie manufacturière et la construction. En France, c'est la Picardie qui concentre le plus les cinq métiers les plus à risque.

 

Les emplois nouvellement créés vont-ils résister à l'automatisation?

Le rapport met en garde les régions qui se croient à l’abri de tout problème parce qu’elles créent des emplois, alors que ce sont des emplois menacés par l’automatisation. Elles "diffèrent" le problème, estime l’OCDE. En France, ce sont la Basse-Normandie, la Bretagne et Midi-Pyrénées.

A l’inverse, les régions qui créent des emplois considérés comme peu menacés par l’automatisation règlent à la fois un problème de court terme et de moyen terme. Franche-Comté et Auvergne sont par exemple dans des régions où la part d’emplois menacés par l’automatisation est élevée, mais où les métiers peu menacés sont très bien représentés dans les créations d’emplois. Celles qui ont le plus de souci à se faire sont celles qui perdent des emplois considérés comme peu menacés par l’automatisation, comme l’Alsace ou Champagne-Ardenne.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle