Transports

Quelle est cette technologie de détection du port du masque expérimentée par la RATP dans les transports parisiens ?

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Vu sur le web À Paris, la RATP et Ile-de-France Mobilités expérimentent actuellement une technologie de détection du port du masque. Développée par une start-up française, elle analyse des images vidéos récoltées par caméra et détermine si les personnes distinguées sont équipées de protection, ou non. La ville de Cannes l'utilise déjà depuis la fin avril.

Quelle est cette technologie de détection du port du masque expérimentée par la RATP ?
Un agent RATP installe un autocollant dans le métro, le 4 mai.
© RATP

Mercredi 6 mai, la RATP et Ile-de-France Mobilités ont lancé une expérimentation de trois mois à la station parisienne Châtelet-les-Halles. Elle doit permettre de calculer la proportion d'usagers des transports équipés de masques de protection, rapporte Paris Match. Six à douze caméras, reliées à des ordinateurs, doivent détecter les masques, grâce à une technologie de reconnaissance visuelle. Se voulant rassurante, la RATP précise qu'aucun voyageur ne sera verbalisé, et qu'aucune image ne sera conservée.

Pour mener à bien son expérience, la RATP se sert d'une technologie française, déjà utilisée depuis le 23 avril dans la ville de Cannes (Alpes-Maritimes). Développée par Datakalab, une start-up spécialisée dans l'intelligence artificielle, elle se matérialise sous la forme d'un algorithme capable de détecter, grâce à de petites caméras et des micro ordinateurs, les personnes qui portent, ou non, un masque dans l'espace public.

Une technologie RGPD compatible

La technologie est garantie respectueuse du RGPD. "Aucune image n'est stockée ou diffusée, ce qui garantit la protection des données personnelles", précise un communiqué de Datakalab. Elle transforme les images récoltées en données en 100 millisecondes, lui permettant ainsi "d'obtenir en temps réel le nombre exact et le pourcentage de personnes masquées ou non" dans les différents espaces cannois équipés.

Un système d'alerte informe par sms ou mail les employés municipaux de l'évolution de l'utilisation du maque tout au long de la journée. Un tableau de bord électronique a également été mis en place, afin d'observer la courbe sur plusieurs jours. "Ainsi, les équipes peuvent aller au-devant des Cannois pour une action pédagogique, bienveillante et citoyenne, les incitant au port du masque ou, le cas échéant, en distribuant des masques à celles et ceux qui n’en ont pas", précise le communiqué.

Après avoir été installée dans divers marchés de la ville, la technologie de Datakalab a été déployée dans le réseau de bus cannois fin avril. Il a ainsi été constaté que plus de 70 % des cannois observés portaient déjà un masque. Espérons que les observations parisiennes fassent état de chiffres aussi encourageants. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte