Quatre questions sur le ralentissement de la croissance française en 2018

Le 30 janvier, l'Insee a publié sa première estimation de la croissance en 2018. Celle-ci connaît un ralentissement important par rapport à l'année 2017 en passant de 2,3% à 1,5%. Résumé des principaux chiffres et éclairages en quatre questions.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Quatre questions sur le ralentissement de la croissance française en 2018
Le 30 janvier, l'Insee a publié sa première estimation de la croissance en 2018.

La croissance française a ralenti en 2018. Mercredi 30 janvier, l’Insee a publié une première estimation de la hausse du produit intérieur brut (PIB) sur l’année écoulée. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques, celle-ci culmine à 1,5% sur l’ensemble de l’année contre une performance de 2,3% en 2017.

Après une année marquée par les tensions commerciales et les mouvements sociaux, la France a-t-elle limité la casse ? Le ministre de l’Économie et des Finances a déjà réagi à ces chiffres sur Twitter : "Malgré la dégradation de l'environnement international et le mouvement des gilets jaunes, la croissance française est solide. Notre politique donne des résultats.”

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Quels chiffres attendait le gouvernement ?

Ces résultats paraissent légèrement inférieurs à l’objectif du gouvernement français. En août 2018, le Premier ministre abaissait sa prévision de 1,9 à 1,7% d’augmentation du PIB.

Néanmoins, à la fin de l’année, en plein mouvement des gilets jaunes, le ministère de l’Économie s’attendait déjà à une performance moindre. "Je pense que les événements actuels devraient nous faire perdre 0,1 point de croissance de notre richesse nationale au dernier trimestre", déclarait en décembre 2018 Bruno Le Maire au micro de RTL. Cette prédiction n’a pas été démentie. Au quatrième trimestre, le PIB a augmenté de 0,3% tandis que l’Insee prévoyait au départ une croissance de 0,4%.

En décembre 2018, la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher avait également évoqué sur LCI une croissance moindre de 1,5% pour l’année 2018 : "0,1 point pour une croissance qui était attendue à 1,6% ça veut dire que la croissance sera plutôt du côté de 1,5%". La prédiction de 1,6% faisait alors référence à une prévision de l’Insee publiée début octobre 2018, avant la montée des tensions liées au mouvement des gilets jaunes.

Quel effet a eu le mouvement des gilets jaunes sur la consommation ?

L’impact des manifestations sur les dépenses des ménages se confirme. Au quatrième trimestre 2018, celles-ci affichent une croissance nulle contre 0,4% de hausse au troisième trimestre 2018. Après 1,1% d’augmentation en 2017, la consommation ralentit à 0,8% en 2018. Déjà en baisse de 0,1% en 2017, l’investissement des ménages poursuit sa décrue en 2018 à -0,4%.

Comment évolue l’activité des entreprises ?

L’activité des entreprises connaît des essoufflements similaires. L’investissement des entreprises passe de +4,7% en 2017 à +2,9% en 2018. Un ralentissement lié à la baisse des achats de voitures par les entreprises, selon l’Insee.

La production croît de 2% en 2018 contre 2,6% en 2017. Les secteurs de la construction et de l’industrie manufacturière sont les plus touchés par les ralentissements.

Note positive : les exportations rebondissent au quatrième trimestre grâce aux livraisons de matériel aéronautique et naval. Contre +0,2% au troisième trimestre 2018, elles atteignent +2,4% au quatrième trimestre 2018. Sur l’ensemble de l’année 2018, le repli se confirme malgré tout avec 3,1% de croissance contre 4,7% en 2017.

Quelles perspectives pour 2019 ?

Pour 2019, le gouvernement continue de tabler sur une croissance de 1,7%. Le 21 janvier, le FMI (Fonds monétaire international) a néanmoins abaissé de 0,1 point sa prévision de croissance française, toujours en raison des mouvements sociaux. L’organisation table ainsi sur une hausse du PIB de 1,5% pour 2019.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS