Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Quatre PME témoignent des bénéfices obtenus après l’implantation d’un robot

Marion Garreau , ,

Publié le , mis à jour le 12/01/2018 À 16H47

A quelques mois de la fin du programme Robot Start PME, lancé en 2013 pour accompagner les PME dans l’acquisition d’un premier robot industriel, quatre chefs d’entreprises sont revenus jeudi 30 novembre à la Maison de la Mécanique sur le bilan de cette acquisition. Témoignages.

Quatre PME témoignent des bénéfices obtenus après l’implantation d’un robot
Dans les ateliers de la société Posson Packaging.

Depuis son lancement en 2013, le programme Robot Start PME a permis à 140 entreprises françaises d’installer leur premier robot. "Nous souhaitons créer un véritable effet d’exemple pour que beaucoup d’autres PME comprennent en quoi le robot est un facteur de succès", a déclaré Constant Bernard, le président du Syndicat des machines et technologies de production (Symop), à l’occasion d’une présentation organisée jeudi 30 novembre à la Maison de la Mécanique, à Courbevoie. Lors de cet événement, quatre PME ayant bénéficié du programme sont revenues sur le déroulé de leur implantation et ses impacts, tous bénéfiques assurent-elles. Témoignages.

"Notre robot est un avantage compétitif"

"Cela nous a pris deux ans pour qualifier le projet, reconnaît Jacques Leblais, président d’Aluminium Ferri, une entreprise de fabrication d’éléments de quincaillerie située à Givry-en-Argonne (Marne). Nos intégrateurs nous ont montré des exemples mais aucun ne correspondait à ce dont nous avions besoin." Pour répondre à une dynamique de croissance, l’entreprise de 60 salariés a choisi de robotiser un poste de travail à forte pénibilité, le polissage. "C’est la première fois que j’ai accepté de me faire livrer une machine qui n’avait encore jamais produit de pièces valides", s’amuse à pointer le patron. Une prise de risque aujourd’hui considérée comme "un avantage compétitif, personne ne pouvant dupliquer notre robot". Le bilan de l’intégration est positif : le chiffre d’affaires d’Aluminium Ferri a progressé de 30 % sur le dernier exercice. Les bénéfices sont humains : "Ce robot a créé de la compétence chez beaucoup de salariés et notamment pour l’opérateur qui s’est investi dans le projet, passé de polisseur à pilote d’ilot robotisé, souligne Jacques Leblais. Nous donnons donc de l’employabilité à nos salariés et c’est aussi un moyen pour nous d’attirer les jeunes talents." Un deuxième robot de polissage est actuellement en cours d’intégration et un robot de manutention en projet.

"Cette expérience nous a donné envie d’aller vers l’entreprise libérée"

Spécialiste de l’assemblage soudé et des cintrages de tubes métalliques, CFT Industrie a gagné en rapidité et en précision grâce à la robotisation d’un des postes de soudure. Mais c’est surtout l’impact humain que retient Elisabeth Klein, directrice administrative et financière de cette entreprise de 13 salariés située à Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loir). "L’investissement va bien au-delà du robot, il y a tout ce que nous avons travaillé à côté, en communication et management notamment, souligne-t-elle. Cette expérience nous a donné envie d’aller vers l’entreprise libérée." Avant l’introduction, l’entreprise a notamment fait intervenir des ergonomes de la médecine de travail. "J’ai littéralement explosé mon budget formation, pointe aussi Elisabeth Klein. Aujourd’hui, chacun de mes salariés est monté en compétences." Prochain étape : l’introduction d’un cobot.

"Notre angle d’attaque a été la réduction de la pénibilité"

"Notre angle d’attaque a été la réduction de la pénibilité", explique Sylvie Casenave-Péré, présidente de Posson Packaging. Cette société d’une centaine de salariés, spécialisée dans la transformation de cartonnage et située à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), a donc choisi de s’équiper d’un robot de palettisation, nommé Isaac en hommage au père de la robotique Isaac Asimov. Pour cette première implantation, Sylvie Casenave-Péré est allée frapper à bien des portes. "Je suis allée voir Mecachrome et Valeo, mais aussi un confrère en Allemagne pour connaître ce qui se faisait." Des échanges qui continuent aujourd’hui. "Notre roboticien continue d’aller régulièrement chez ce confrère pour se former et s’inspirer", note Sylvie Casenave-Péré. Une inspiration qui pourrait nourrir une autre acquisition. 

"L’arrivée du robot a fait grossir notre chiffre d’affaires mais aussi nos effectifs"

En 2016, tout juste sorti d’une période de difficultés économiques, la société d’usinage ABCM, située à Coëx (Vendée), a décidé de robotiser un centre de charge. "Pour intégrer les collaborateurs au projet, nous avons fait un film sur le futur de l’entreprise, sur qui nous serions dans cinq ans, souligne Landry Maillet, directeur de cette PME familiale de 80 salariés. Cela leur a permis de voir comment chacun sera impliqué dans l’entreprise de demain." Suite à l’introduction de ce robot, ABCM a réussi à passer le cap des 10 millions de chiffres d’affaires pour atteindre 13,5 millions d’euros. "L’arrivée du robot a fait grossir notre chiffre d’affaires mais aussi nos effectifs puisque nous avons recruté 10 nouveaux collaborateurs", fait valoir Landry Maillet. Aujourd’hui, l’entreprise s’est engagée dans un plan dédié à l’industrie du futur qui inclut un investissement fort en formation et l’acquisition de nouvelles cellules robotisées.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • POSSON PACKAGING à LOUAILLES (72300)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus