Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Navette autonome française, bus-tram électrique... 4 innovations présentées au salon Transports Publics 2018

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Vidéo A la Porte de Versailles, le salon Transport Publics 2018 se tient du 12 au 14 juin. L’occasion pour l’Usine Nouvelle de présenter quelques innovations marquantes.

Navette autonome française, bus-tram électrique... 4 innovations présentées au salon Transports Publics 2018
La future navette i-Cristal de Lohr et Transdev.
© Lohr

Une troisième navette autonome française

Après Navya et EasyMile, un troisième larron sera bientôt sur le marché de la navette autonome, où plutôt deux partenaires. Il s’agit de l’industriel Lohr et de l’opérateur Transdev qui développent I-Cristal, un véhicule sans conducteur capable de transporter 16 personnes. "Chacun amène son savoir-faire, mais il ne s’agit pas d’un partenariat exclusif, explique Jean-François Argence directeur des nouvelles mobilités chez Lohr Industrie. Pour développer I-Cristal, nous sommes partis de notre navette électrique mais avec conducteur, Cristal. Elle sera testée dès le mois d’octobre à Saclay sur le réseau Transdev, mais sur un site en propre, et un peu plus tard à Rouen." Cette navette capable de franchir des pentes de 20%, roule à 50 km/h et peut être rechargée intégralement en 90 minutes (50% en 30 mn). Et le fait d’arriver après les deux concurrents déjà bien connus n’est pas un handicap. "Nous avons la capacité industrielle pour produire un grand nombre de navettes et il y a de la place pour tout le monde sur ce marché."

Au Pays Basque, une usine dédiée aux bus électriques

Le groupe industriel espagnol Irizar vient d’inaugurer une usine totalement dédiée aux bus électriques. Un site de 18 000 m² situé près de San Sébastian, qui a nécessité un investissement de 75 millions d’euros. C’est là que la marque Irizar e-mobility va produire ses bus électriques à commencer par le nouveau modèle, l’Irizar IE Tram, un modèle de 18,73 mètres qui ressemble à un tram sur pneus peut rouler 200 kilomètres avant d’être rechargé. L’industriel développe notamment ses systèmes de batteries et ses moteurs. Les premiers modèles vont être livrés à Barcelone. En France, l’agglomération d’Amiens en a commandé 42 et Bayonne, 18. Ils seront livrés en 2019.

Irizar ie tram from Irizar on Vimeo.

Deux nouvelles batteries pour une nouvelle usine

Forsee Power a annoncé récemment la construction d’une nouvelle usine à Chasseneuil-du-Poitou, près du Futuroscope. "La première tranche permettra de produire 2500 batteries pour bus électriques par an", précise-ton chez Forsee. La production démarrera en fin d’année avec dans son programme, deux nouvelles batteries présentées en avant-première au salon Transports Publics. Il s’agit des Zen 35 et Pulse 15. Le premier est un pack batterie au lithium-ion pour fournir une énergie élevée durant toute une journée d’opérations. Le second se caractérise par une  puissance élevée et une charge rapide, durant le service. Chez Forsee, on assure que ces batteries sont recyclables à 60 % - la réglementation impose 50% - après une seconde vie en stationnaire.

Une appli pour voyager sur tous les réseaux de transport

tixiPass est une application pour smartphones développée par Airweb, société de services pour des applications digitales, qui a notamment réalisé l’aide à la visite du Centre Georges Pompidou. Là, il s’agit d’un tout autre domaine. "En une seule application, vous pouvez voyager partout, se félicite Xavier Debbasch, PDG d’Airweb et fondateur de tixiPass. Elle permet de connaître les itinéraires et d’acheter ses billets. Nous avons déjà enregistré la signature d’une vingtaine de villes dont Poitiers, La Rochelle, Troyes, Ajaccio. C’est une offre de titres dématérialisés pour les réseaux qui n’en possèdent pas encore." Mais c’est surtout intéressant pour le voyageur qui arrive dans une ville et peut préparer son parcours à l’avance et prendre son billet. Fini les queues interminables en arrivant à la gare. Pour les Autorités organisatrices de transports (AOT), "c’est la possibilité de mieux connaître les usagers (anonymisés), y compris ceux qui achètent des billets à l’unité." Un appli qui a déjà rencontré le soutien des professionnels du transport comme la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) et le Groupement des autorités responsables de transport (GART).

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle