Quand Yannick Jadot répondait aux propos de Ségolène Royal dans L'Usine Nouvelle

Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), vient de remporter la Primaire de son parti avec une large victoire (54,25%) contre sa concurrente Michèle Rivasi (40,75%). Candidat à l'élection présidentielle, un parcours semé d'embûches l'attend encore pour trouver les 500 signatures. Cet économiste, ancien directeur des campagnes de Greenpeace France, qui veut réunir la famille écologiste, avait réagi aux propos de la ministre française de l’Ecologie, Ségolène Royal, quand elle affirmait, en janvier 2015, dans nos colonnes qu'il fallait "bâtir de nouvelles centrales nucléaires".

Partager
Quand Yannick Jadot répondait aux propos de Ségolène Royal dans L'Usine Nouvelle

"Conformément à l’engagement pris dans la loi de transition énergétique de ramener la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité en 2025, une quinzaine de centrales doivent être fermées. En baissant la consommation d’énergie et en augmentant la part des énergies renouvelables (ENR) à 32 %, on ne peut pas conserver le même nombre de centrales", pour Yannick Jadot, député européen d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et membre de la Commission Industrie, recherche et énergie.

"Elle raconte une histoire qui n’est plus celle de la loi de transition énergétique qu’elle a fait voter au Parlement", réagit l'élu EELV, suite aux propos de Ségolène Royal, dans l'interview publiée par L’Usine Nouvelle ce 13 janvier. Pour Yannick Jadot, "la France, avec la Grande-Bretagne et la Pologne, a déjà saboté les ambitions européennes sur les énergies renouvelables notamment en s’opposant aux objectifs de l’Allemagne et du Danemark".

L'écologiste rappelle que l’énergie nucléaire va coûter de plus en plus cher. En Grande-Bretagne, elle coûte déjà plus cher que les ENR. Et de rappeler la situation financière d’Areva et d’EDF : "Si EDF n’intégrait pas les résultats de RTE dans ses comptes, ce qui est anormal vis-à-vis de l’Europe, son endettement se situerait entre 40 et 50 milliards d’euros."

"Fessenheim : une réécriture scandaleuse de l’histoire"

Il s’attaque également à l’allongement de la durée de vie des centrales : "c'est un vrai problème de sécurité et d'économie. Le coût est astronomique. Tout l’argent qui est mis sur le nucléaire ne sera pas mis ailleurs, sur l’efficacité énergétique et les ENR".

Pire, l’annonce de lier la fermeture de la centrale de Fessenheim à l’ouverture de l’EPR de Flamanville est "une réécriture scandaleuse de l’histoire, des engagements du candidat Hollande et de la loi de transition énergétique. Fessenheim sera donc fermé après le quinquennat de François Hollande, ce qui représente une trahison des promesses de campagne".

Pour les Verts, après les déclarations du Premier ministre, Manuel Valls sur le lancement du chantier de Notre-Dame-des-Landes et la déclaration d’utilité publique de la LGV Poitiers-Limoges, "contre l’avis du Conseil d’Etat et de toutes les autorités", le début d’année est difficile. Décidemment, le gouvernement ne ménage pas ses alliés écologistes.

Olivier Cognasse

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - BEZIERS MEDITERRANEE HABITAT

Entretien et exploitation des installations de chauffage collectif, de climatisation et d'ECS

DATE DE REPONSE 01/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS