Quand le premier ministre visite une usine où le dialogue social n’a pas attendu les réformes

En visite chez l’équipementier automobile Telma, Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud ont échangé avec direction et syndicats sur le dialogue social. Qui, dans cette PME, n’a pas besoin de réformes pour bien se porter.

Partager
Quand le premier ministre visite une usine où le dialogue social n’a pas attendu les réformes
Le premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud en visite chez l'équipementier automobile Telma, à Saint-Ouen l'Aumône (Val d'Oise) le 14 juin 2017.

Drôle de démonstration, à laquelle se sont livrés le premier ministre Edouard Philippe et sa ministre du Travail Muriel Pénicaud, mardi 13 juin. Pour prouver que le dialogue social devait être réformé et le code du travail, aménagé, ils ont visité une entreprise industrielle où les relations entre la direction et les représentants du personnel sont si bonnes, que ni l’une ni les autres ne sont demandeurs de changements… D’ailleurs, après avoir salué le climat de "confiance" qui régnait chez Telma, équipementier automobile de Saint-Ouen-l’Aumône, dans le Val d’Oise (115 salariés en France), Edouard Philippe a reconnu, lors d’un échange avec la direction et les représentants du personnel, que la loi ne pouvait pas tout : "le respect et la confiance, ce n’est pas la loi qui les crée, c’est une question de méthode. C’est la même chose pour nous en ce moment !" Le gouvernement est engagé dans une vaste concertation avec les organisations syndicales et patronales sur les points de la future réforme du code du travail, qui durera jusqu’à fin juillet.

Telma produit des freins à induction, moins polluants car sans friction, pour le secteur automobile. En 2009, l’entreprise a traversé un premier plan social. "Des experts ont débarqué pour nous dire comment faire, on a décidé de travailler à deux, un directeur, un délégué syndical, et on s’en est sorti honorablement", explique le directeur général Olivier Saint-Cricq. Finalement, Valéo s’est séparé de son activité automobile en 2010, date à laquelle Telma a été reprise en partie par des capitaux chinois, en partie par les managers. On comprend qu’avant 2010, les relations sociales ont été tendues, que ça va mieux depuis. "Quand tout va bien, et ça n'a pas toujours été le cas, les gens travaillent mieux, il y a moins de stress au travail", met en avant le délégué CFDT. "La confiance est importante; quand on fait partie d’un groupe, il est important de savoir où va le groupe", enchaîne le délégué CFE-CGC. Muriel Pénicaud acquiesce : "on voit bien, ici, que le dialogue social doit être social et économique".

Personne ne souhaite fusionner le CHSCT avec les autres instances

A elles deux, CFDT et CFE-CGC obtiennent 100% des voix aux élections professionnelles, dont le taux de participation atteint les 100% ! "Que faire pour que le dialogue social se passe mieux ?" interroge le premier ministre. Réponse de Maurice Fauchadour, délégué CFE-CGC : "Que faut-il ne pas faire, surtout ?" Secrétaire de la délégation unique du personnel, qui regroupe CE et délégués du personne, il se dit opposé à une fusion du CHSCT avec les autres instances, un projet du gouvernement. "Les élus du CE ont besoin d’avoir des compétences économiques et financières, ceux du CHSCT ont besoin de connaissances techniques sur la santé, la sécurité. Cela demande des efforts de formation, ce sera difficile d’avoir une seule instance pour suivre tous ces sujets."

Même le directeur général n’est pas demandeur : "dans l’industrie, nous avons besoin d’un suivi santé sécurité très strict, réagit Olivier Saint-Cricq. La sécurité est primordiale, et en plus je suis pénalement responsable… Si la loi propose de fusionner notre DUP avec le CHSCT, nous ne ferons pas, ou l’instance unique recréera une formation spécifique pour la sécurité. Mais c’est peut-être une bonne solution pour les moins de 50 salariés ou les entreprises non industrielles."

Agenda social au plus près des besoins de l'entreprise

Pour défendre l'instance unique en projet, Muriel Pénicaud insiste sur l’intérêt, pour un élu du CHSCT, de connaître les projets économiques de l’entreprise : "Le stress au travail, c’est aussi une question d’organisation du travail", plaide-t-elle. Les représentants du personnel sont complètement d’accord. Mais chez Telma, les réunions vont bien au-delà des obligations : tous les mois pour le CE, tous les trimestres pour le CHSCT. Du coup, ses élus connaissent bien les projets économiques. Quand l’entreprise n’a pas été prête pour la base de données économiques et sociale (BDES), direction et syndicats ont convenu de la reporter d’un an. Chez Telma, agenda social et géographie des instances représentatives se décident déjà de manière pragmatique, dans l’entreprise.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

TELMA

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Mitry-Mory

Fourniture de colis de Noël pour personnes âgées

DATE DE REPONSE 09/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS