Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quand le dirigeant est le facteur limitant de la croissance de son entreprise

Arnaud Dumas ,

Publié le

Seul un dirigeant de PME sur cinq pense qu’il n’y a pas de limite au rythme de développement de son entreprise, selon une enquête du réseau entreprendre. Le réseau veut mobiliser les dirigeants d’entreprise pour dynamiser leur croissance.

Quand le dirigeant est le facteur limitant de la croissance de son entreprise © Victor1558 - Flickr - C.C

Les chefs d’entreprise français veulent grandir, mais pas trop vite. Selon une enquête du Réseau entreprendre, seuls 25 % des entrepreneurs de leur réseau estiment qu’il n’y a pas de limite à la vitesse de leur développement. Les autres, plus prudents, préfèrent rester modérés pour ne pas mettre leur entreprise en risque.

Les entreprises de l’association créée en 1986 par André Mulliez sont principalement des PME. Leurs dirigeants ne sont que 42 % à penser que leur entreprise grandira sans limite de taille. Tandis que 28 % estiment qu’il y a un plafond au-delà duquel ils ne pourront plus se développer et 30 % déclarent que l’augmentation du chiffre d’affaires ne fait pas partie de leurs critères de réussite.

Un frein psychologique

Ce frein au développement est surtout d’ordre psychologique, selon le Réseau entreprendre, spécialisé dans l’accompagnement des TPE-PME par leurs pairs. "Notre conviction, c’est que le dirigeant peut aussi bien être le catalyseur de la croissance que son facteur limitant", déclare Damien Mahinc, le responsable du programme ambition du réseau, destiné aux PME en hyper-croissance.

L’enquête montre ainsi que les entreprises dont le dirigeant ne se fixe pas de limite de taille sont celles qui croissent le plus vite. Elles sont 52 % à enregistrer un taux de croissance à deux chiffres. Tandis que celles dont le patron est plus prudent ne sont que 39 % avec une croissance à deux chiffres.

"Nous avons un devoir de sensibilisation et de motivation des dirigeants d’entreprise à la croissance", estime Frédérique Jeske, la directrice générale du Réseau entreprendre. L’association qui se concentrait d’abord sur la partie création d’entreprise, se positionne depuis quelques années sur l’accompagnement au développement.

Maîtriser la croissance

"Mais il faut que l’ambition soit maîtrisée, pour être au service d’une croissance saine avec des chiffres prouvés", explique Thibaut Bechetoille, à la fois entrepreneur ayant repris et redressé Qosmos, un éditeur de logiciel, et accompagnateur des PME en croissance du réseau.

Selon l’étude, les dirigeants de PME identifient en tête des leviers pour développer leur entreprise la capacité à exécuter leur stratégie et le fait de savoir s’entourer d’experts pour structurer leur gouvernance d’entreprise. Deux sujets sur lesquels le Réseau entreprendre prévoit de se renforcer.

En plus de son programme d’accompagnement, le Réseau entreprendre va bientôt mettre de nouveaux outils à disposition de ses membres. Un livre blanc sur les dix enjeux clés du dirigeant d’entreprise de croissance devrait bientôt être publié. Et, au printemps 2018, le réseau lancera "Gouvernance designer", un outil en ligne d’évaluation de la gouvernance. Il permettra au chef d’entreprise d’établir un diagnostic de sa structure de management et une feuille de route pour améliorer son accompagnement stratégique.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle