International

Quand l'Afrique du Sud patine

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Quand l'Afrique du Sud patine © Shizhao - Flickr - C.C.
Pleure, ô pays bien-aimé… pour un peu Nhlanhla Nene, le ministre des Finances d’Afrique du Sud, aurait pu reprendre à son compte le titre de ce poignant roman, en livrant au Cap son budget intérimaire le 22?octobre au Parlement. Le premier titulaire noir de ce portefeuille a promis deux ans difficiles… au moins. De fait, que ce soit sur les hauts plateaux entourant Johannesburg, dans le port de Durban ou encore au Cap, la croissance patine. Inflation, déficit extérieur, comptes publics, chômage, niveau du rand… ces indicateurs oscillent entre médiocre et mauvais pour l’ex-plus riche pays d’Afrique (350?milliards de dollars de PIB) désormais devancé par le Nigeria. Nhlanhla Nene, un pilier de l’ANC de 55 ans, a délivré une ordonnance que ne renierait pas un faucon finlandais à Bruxelles : hausses d’impôts, baisse des dépenses ou vente[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte