Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

PSA donne une mission de quelques mois à Philippe Varin pour qu'il touche finalement une retraite chapeau

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le , mis à jour le 06/05/2015 À 10H04

Selon le site Deontofi.com, en dépit de ses déclarations de novembre 2013, l'ancien patron de PSA Philippe Varin va bien toucher une retraite chapeau de près de 300 000 euros par an.

PSA donne une mission de quelques mois à Philippe Varin pour qu'il touche finalement une retraite chapeau © Wikimedia commons

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

En novembre 2013, la CGT dénonçait le fait que PSA avait provisionné 21 millions d'euros pour financer la retraite de son patron sortant, Philippe Varin. Face à l'intense polémique, Philippe Varin avait rapidement réagi et annoncé renoncer à sa retraite chapeau sous cette forme, s'en remettant à l'arbitrage du conseil de surveillance du constructeur. A l'époque, tout le monde avait compris que l'ancien patron de PSA remisait purement et simplement sa retraite chapeau au placard. Mais il n'en était rien.

mission d'assistance

La polémique passée, PSA a discrètement établi de nouvelles règles sur les retraites supplémentaires courant 2014. Et son ancien chef a pu en bénéficier, au prix d'un petit ajustement. Ces nouvelles règles prévoient en effet que le dirigeant affiche au moins cinq ans d'ancienneté dans l'entreprise pour bénéficier du nouveau régime. Or, à la date de son départ "officiel" le 31 mars 2014, il lui manquait quelques mois de présence pour boucler ses 5 ans. "Peugeot lui a donc signé un nouveau contrat de travail pour une mission d'assistance à la mise en oeuvre des accords conclus avec l'Etat et Dongfeng", révèle Deontofi.com. Cette mission a pris effet le 1er avril 2015.

RETRAITE CHAPEAU DIMINUÉE MAIS CONSERVÉE

Du coup, comme mentionné sur le document de référence 2014, Philippe Varin remplit les nouvelles conditions et "bénéficie du régime résultant du nouveau règlement ayant pris effet au 1er janvier 2014 (...) Il a fait valoir ses droits à la retraite au cours de l'exercice 2014. À ce titre, il bénéficie d'une pension de retraite supplémentaire d'un montant annuel brut de 299 000 euros". Soit 120 000 euros annuels de moins que le dispositif précédent. PSA pourrait tout de même avoir à débourser environ 15 millions d'euros au lieu des 21 prévus au départ selon les calculs du site Deontofi.com. Rappelons que Philippe Varin est depuis janvier le président du conseil d'administration d'Areva.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

06/05/2015 - 18h40 -

Il fallait bien écouter
Dans son annonce, il avait dit : ...conditions ACTUELLES... ça veut dire que si les conditions changent, il n'est plus lié par sa déclaration ! cela signifie également que des "nouvelles conditions" étaient déjà prévues au moment de sa déclaration. PS1 le plus choquant sont ses résultats NULS ! PS2 Chez AREVA, il touche combien ?
Répondre au commentaire
Nom profil

06/05/2015 - 10h26 -

J'avais vu le calcul de la retraite de l'ex PM jean marc ayrault ; les sommes mobilisées étaient sensiblement les mêmes mais plus discrètement et sans CGT pour brailler donc on n'en parle pas autant voire pas du tout.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle