Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Près d’un Français sur deux ne voit pas d'intérêt à avoir un robot à sa disposition

Marion Garreau

Publié le

Selon un sondage OpinionWay publié vendredi 26 janvier, 46% des Français estiment qu’avoir un robot à disposition n’est pertinent dans aucun lieu du quotidien. Pour ceux qui y voient un intérêt, celui-ci est plus prégnant à domicile que sur le lieu de travail.

Près d’un Français sur deux ne voit pas d'intérêt à avoir un robot à sa disposition

A l’heure où les robots tentent de s’immiscer dans notre quotidien, un sondage réalisé en décembre par OpinionWay pour le spécialiste des centres commerciaux Klépierre montre un certain scepticisme des Français concernant leur intérêt. A la question de savoir dans quel lieu parmi plusieurs proposés ils trouveraient pertinents d’avoir un robot à leur disposition, 46% des sondés ont répondu aucun et 2% "ne sait pas", selon cette étude publiée vendredi 26 janvier et réalisée sur un échantillon de 1052 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

A noter tout de même que l’intérêt est plus important chez les jeunes : les 18/24 ans ne sont que 36% à estimer que la présence de robots n'est pertinent nulle part, et 39% chez les  24/35 ans.

Robot ménager

Pour ceux qui ont fait un choix parmi les lieux proposés, 28% trouveraient pertinent d’avoir un robot à disposition à domicile, 21% dans un centre commercial, 15% dans un magasin, 10% dans les transports et seulement 8% au bureau.

En matière de tâches, c’est en toute logique pour les tâches ménagères que les robots apparaissent les plus pertinents dans cette étude. 51% des personnes interrogés ont estimé qu’un robot leur serait le plus utile pour ranger et faire le ménage, 23% pour préparer les repas, 19% pour bricoler et 18% pour faire les courses.

confiance Vs compétence

L’étude montre que ce manque d’intérêt dans la robotique de service n’est pas forcément lié à un manque de confiance. Du moins pas dans toutes les situations. A la question de savoir s’ils feraient confiance à un robot pour les guider dans un espace, comme un musée ou un centre commercial, 66% répondent par l’affirmative. 63% feraient également confiance à un robot pour porter les sacs pendant un shopping.

En revanche, la confiance est moins au rendez-vous quand il s’agit d’être guidé dans ses choix. Seuls 41% des personnes interrogées feraient confiance à un robot pour avoir des conseils personnalisés en matière d’entretien physique et d’activité sportive, 39% quand il s’agit d’être conseillé dans le choix d’un restaurant ou un hôtel, et seulement 23% quand il s’agit d’un choix vestimentaire.

La robotique de service doit encore faire ses preuves. C’est aussi ce que tend à montrer le renvoi récent d’un robot d’accueil dans une enseigne en Ecosse, remercié car peu compétent et effrayant pour certains clients.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus