Pourquoi la visite de François Hollande en Inde doit réjouir les industriels français

Le chef de l'Etat et sa délégation (cinq ministres et 40 chefs d'entreprise), en Inde jusqu'au 26 janvier, s'adonnent à un marathon de signatures d'accords.

Neuf concernent les industriels français.

Des Rafale aux transports ferroviaires, en passant par les EPR, le point sur les enjeux industriels de ce voyage officiel.

Partager


Crédits: Présidence de la République - C. Alix

36 Rafale

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

François Hollande espère franchir une étape dans les négociations portant sur la vente de 36 avions Rafale à l'Inde. New Delhi a annoncé l'an dernier son intention d'acheter les appareils de Dassault Aviation mais le contrat, estimé à 9,1 milliards de dollars (8,3 milliards d'euros), reste à conclure.

Six EPR

Le projet date de 2009. Il avait été établi entre Areva et NPCIL (Nuclear Power Corporation of India) pour l'achat de deux à six réacteurs de type EPR par le groupe public indien. Les discussions piétinaient depuis plusieurs années. En avril 2015, Areva a signé deux contrats de pré-ingénierie pour l'installation de 6 EPR sur le site de Jaïpatur.


Crédits Présidence de la République - C. Alix

Un satellite d'observation climatique commun

Cet accord concerne le lancement d’un troisième satellite conjoint dans le domaine de l’observation climatique. Il participe à la mise en œuvre de l’accord-cadre signé en avril 2015 entre le CNES et l’ISRO, à l’occasion de la visite du Premier ministre Modi en France.

L'embarquement d'un instrument du CNES sur un satellite indien

Les balises Argos 4, développées par le CNES, sont un système de localisation et de collecte de données par satellite dédié à la surveillance de l’environnement. Le système Argos permet de localiser les balises n’importe où à la surface de la terre, avec une précision d’environ 150 mètres. Il sera embarqué sur le satellite indien Oceansat 3.


La France participera aux prochaines missions spatiales de l'Inde sur Mars

L'accord signé par Jean-Yves Le Gall, le président du CNES et Aluru Seelin Kiran Kumar, président d'ISRO, définit les termes et conditions de la participation la France aux missions d’exploration spatiale de l’Inde. Le texte contient également des dispositions sur la mise en place d’une groupe de travail conjoint pour l’exploration spatiale.

Une joint-venture entre Alstom et Indian Railways

Alstom a signé le 30 novembre 2015 un contrat avec Indian Railways pour la production de 800 locomotives électriques sur une période de 11 ans. Pour mener à bien ce projet, la société française créé une joint-venture avec les Indien Railways. La construction de l’usine devrait employer environ 300 personnes à Madhepura (Bihar). Des dépôts de maintenance seront construits à Nagpur (Maharashtra) et à Sharanpur (Uttar Pradesh).

La rénovation de deux gares indiennes par la SNCF

Guillaume Pépy, le président de la SNCF, est sur le point de signer une feuille de route avec Indian Railways, pour le lancement d'une étude de faisabilité du projet de rénovation des gares de Ludhiana et d’Ambala. Un protocole d’accord avait été signé en avril 2015.


Faciliter l'accès des industriels de l'agroalimentaire en Inde

Un accord entre l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l'ANSES) et la Food Safety and Standard Authority of India (FSSAI) est sur le point d'être signé. Il prévoit des réglementations dans le domaine des méthodologies d’analyse des risques alimentaires et des études d’alimentation totale entre les deux pays. Il devrait améliorer l’accès français au marché agroalimentaire indien.

Je me suis recueilli ce matin devant le mémorial du Mahatma Gandhi, le Raj Ghat.

Une photo publiée par François Hollande (@fhollande) le

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS