Pour se relancer, François Fillon revient à son programme

Devant les entrepreneurs de l'Electronic business group, le candidat de la droite a tenté mardi 31 janvier de relancer sa campagne. "On exagère la capacité de réaction de notre système", estime François Fillon, pour justifier son programme ambitieux de réformes. 

Partager
Pour se relancer, François Fillon revient à son programme

Pris dans la tourmente du "Penelope gate", François Fillon a choisi de se placer en terrain conquis. Mardi soir, devant un parterre d’entrepreneurs du numérique réunis par l’Electronic business group, le candidat de la droite s’est indigné d’une "opération de calomnie très professionnelle". Depuis une semaine, sa campagne patine, éclipsée par les révélations sur les rémunérations de sa femme et de ses enfants et ses tentatives de défense maladroite. Pour se relancer, François Fillon entend donc revenir à ses propositions économiques. Et surtout livrer un discours de la méthode de ses réformes. "Si la France n’est pas la première économie européenne, c’est parce qu’on n’a pas été capable de donner de la liberté. On a voulu contraindre par des impôts et des normes", assure-t-il.

Réaffirmation d'une méthode

Pour réformer, François Fillon entend frapper vite et fort. C’est d’ailleurs sur ce point que se concentrent les critiques, y compris dans son propre camp. Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2017, il veut prendre trois ordonnances sur la réforme du droit du travail, la fiscalité de l’investissement et l’apprentissage. A ceux qui mettent en doute sa capacité à passer en force, Le candidat de la droite se dit persuadé qu’on "exagère la capacité de réaction de notre système". Pour preuve selon lui, "la France n’a jamais été bloquée pendant les manifestations contre la loi El Khomri", affirme François Fillon qui s’amuse d’avoir "mis 2,5 millions de personnes dans les rues contre la réforme des retraites contre 150 000 personnes contre la loi Travail". "Si vous faites les réformes dès le début, vous avez des résultats et on change la psychologie du pays", plaide-t-il aussi, expliquant par "la peur du conflit social" et "l'impréparation" l'incapacité des précédents gouvernements à réformer.

Dès juillet, le candidat entend ainsi réécrire le code du travail, ramené à un socle de 300 pages tandis que le reste serait renvoyé à la négociation en entreprise, y compris la fixation du temps de travail. Sur va volonté de ne pas fixer dans la loi une durée du travail, François Fillon assume son choix "pas seulement pour des raisons idéologiques et pour tordre le cou aux 35 heures mais parce que cela va relancer le dialogue social", même s’il reconnaît que la nécessité de fixer dans l’entreprise le temps de travail n’est "pas la plus simple " pour les chefs d’entreprises.

soudure ou fac d'histoire, un même financement de l'Etat

François Fillon espère aussi créer "un million d’emplois" grâce à l'instauration d’un nouveau statut de prestataire indépendant. Dès juillet également, il veut renforcer l’alternance en transférant sur cette priorité les crédits dédiés aux contrats aidés et en réorganisant les lycées professionnels. Son objectif est d’augmenter les aides aux entreprises employant des apprentis, estimant "qu’il n’est pas normal que la collectivité paye vos études si vous faites une fac d’histoire mais que l’entreprise paye si vous voulez devenir soudeur".

Dernière priorité des 100 jours s’il est élu : la réforme de la fiscalité de l’investissement. Le candidat de la droite sait sa proposition de supprimer l’ISF impopulaire. "Si on avait supprimé l’ISF, on aurait été critiqué pendant six mois. Au lieu de cela, on a en pris plein la figure pendant cinq ans avec le bouclier fiscal et il a été supprimé", reconnaît François Fillon, qui entend supprimer l’ISF dès juillet 2017 et veut créer un dispositif pour déduire de l’impôt sur le revenu les investissements dans les PME jusqu’à un million d’euros sur le modèle britannique. "J’ai besoin de vous", lance François Fillon aux chefs d’entreprises devant lui, "vous devez être des ambassadeurs". Un appel qui résonne dans cette étrange campagne aussi comme un aveu de fragilité.


Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

Acquisition de poste informatique de type Mini PC et écran.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS