Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pour les cadres de l’industrie, les emplois sont (aussi) à la campagne !

Cécile Maillard , ,

Publié le

Si les offres d’emploi cadres se concentrent majoritairement dans les métropoles, celles des cadres de l’industrie sont dispersées entre différents bassins d’emploi, en fonction des secteurs qui y sont implantés, révèle une étude de l'APEC.

Pour les cadres de l’industrie, les emplois sont (aussi) à la campagne !
A Figeac (Lot), Figeac Aéro et d'autres sous-traitants de l'aéronautique portent l'emploi des cadres de l'industrie.

Le secteur du bois recrute des cadres surtout en Nouvelle-Aquitaine, l’agroalimentaire  dans le Nord-Ouest,  les équipements électriques et électroniques en Alsace… Si, tous secteurs confondus, la majorité des offres d’emploi pour les cadres se concentre dans les métropoles, comme le montre une enquête de l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) -  66% des offres proviennent de 17 bassins d’emploi sur 322 - l’industrie présente une particularité : ses recrutements sont dispersés dans une multitude de bassins d’emploi, en fonction des secteurs qui y sont implantés.

Dans la métallurgie et mécanique, 7 600 offres d’emploi de cadres ont été publiées en 2016 sur le site de l’Apec, soit 15% de plus qu’en 2015. C’est un des secteurs industriels qui recrute le plus grand nombre de cadres, et une nouvelle progression est attendue pour 2017. Lyon est la métropole qui concentre le plus d’offres, suivie de Paris, Saclay, Nantes. Mais "de nombreux bassins d’emploi de taille plus modeste proposent des opportunités dans ce secteur", note l’APEC. Les volumes y sont rarement importants, mais représentent une part importante des offres locales (voir la carte ci-dessous). Parmi ces bassins, Ancenis (Loire-Atlantique), porté par la présence de Manitou, Figeac (Lot) et ses sous-traitants de l’aéro, Châtellerault (Vienne), où sont implantés un site de Thales Avionics et deux usines Fenwick.

 

Offres d’emploi diffusées par l’Apec en 2016 par bassin d’emploi dans le secteur mécanique-métallurgie

La chimie-caoutchouc-plastique (5200 recrutements cadres), grosse recruteuse dans les bassins de Paris et Lyon, représente plus de 15% des recrutements cadres à Oyonnax (Ain) et Bernay (Eure), mais aussi à Saint-Claude (Jura), Castres (Tarn), et dans la vallée de la Bresle (Normandie). Le secteur automobile-aéronautique  et autres matériels de transport (4000 recrutements cadres), très présent autour de Paris et sa grande région (Saclay, Beauvais, Melun), propose de gros volumes de recrutements à Toulouse, Saint-Nazaire, Lorient, Toulon. A Issoudun, dans l’Indre (implantation de Zodiac Aerospace), ou à Bourges (Cher), les volumes ne sont pas élevés, mais représentent une part importante des offres d’emploi cadres.

Des bassins d'emploi spécialisés

L’industrie pharmaceutique (3400 recrutements) reste concentrée à Paris et Lyon, mais plusieurs bassins d’emplois spécialisés recrutent des cadres, notamment en Alsace, en Mayenne, et dans trois bassins à proximité de Lyon (Bourgoin-Jallieu, Genevois français, Clermont-Ferrand). Les équipements électriques et électroniques affichent une dynamique de recrutement dans plusieurs bassins alsaciens, mais également à Grenoble (troisième  bassin après Paris et Saclay), Toulouse, Orléans, Cholet et dans la vallée de l’Arve. Les offres d’emplois cadres de l’énergie-eau-déchets (1700) restent concentrées en région parisienne.

Les activités connexes à l’industrie restent, elles, très concentrées dans les métropoles : les secteurs des activités informatiques, du conseil et de l’ingénierie R&D y représentent 40% des offres d’emploi cadres de 2016 (contre 10% pour l’ensemble des secteurs industriels) et se rencontrent essentiellement, dans l’ordre, à Paris, Lyon, Toulouse, Lille, Nantes, Saclay, Bordeaux…

Les recrutements de cadres dans les secteurs purement industriels sont compliqués par cet éloignement des métropoles et de leurs services de haut niveau. Beaucoup de territoires vont devoir mettre en avant leurs atouts ou les améliorer s’ils veulent conserver leur industrie.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus