Plastic Omnium investit en Asie et prépare les voitures de demain

Le recentrage de Plastic Omnium sur l’activité automobile depuis l’an dernier est un succès. Le groupe a publié le 14 février un chiffre d'affaires en hausse de 7,6% et un résultat net en hausse de plus de 25%.

Partager
Plastic Omnium investit en Asie et prépare les voitures de demain
Plastic Omnium a annoncé un chiffre d'affaires 2018 en croissance de 7,6% par rapport à 2017.

Plastic Omnium a annoncé des résultats solides en 2018. Confirmé dans son choix de recentrer ses activités sur l'automobile, le groupe affiche un chiffre d’affaires 2018 de 8,244 milliards d’euros, en hausse de 7,6% par rapport à l’année précédente, et un résultat net part du groupe de 533 millions d’euros (+ 25,4%). Plastic Omnium s'engage dans un changement d'ère, avec plusieurs investissements "pour contribuer aux mutations technologiques de la voiture propre, connectée et autonome", a précisé son PDG Laurent Burelle. Après la cession de son activité environnement l’an dernier, le groupe s’affirme désormais comme un "pure player" automobile.

Cinq nouvelles usines en Asie

Ses investissements ont progressé de 25,5% en 2018, passant à 561,6 millions d’euros contre 447,5 millions en en 2017. L’équipementier automobile a renforcé, en juin, sa participation dans la coentreprise HBPO, acteur majeur dans l’assemblage des modules blocs avant de carrosserie. Le groupe international en détient désormais 66,67% du capital, contre 33,33% initialement.

Le programme d’investissements mené l’an dernier démontre aussi une stratégie de développement dans la région Asie. C’est là que le groupe réalise sa plus forte croissance, avec une activité en hausse de 7,1%. L’Inde, la Malaisie et la Chine, ont été choisis pour étendre la capacité industrielle du groupe. La Chine est concernée à plus d’un titre. Une usine de systèmes de carrosserie intelligents destinés à BMW a débuté son activité à Shenyang. Un centre de R&D est actuellement en construction à Wuhan pour tester les systèmes d’énergie propre. Deux autres usines sont également en construction, dont une consacrée à l’assemblage de modules.

En Europe de l’ouest, un centre de recherche avancé dédié aux nouvelles énergies ouvrira ses portes à Bruxelles cette année. En France, le groupe a annoncé dans son communiqué "la digitalisation et l’agrandissement d’ici 2020" de son centre de R&D monde des systèmes de carrosseries intelligents, situé à Lyon. "Ce programme d’investissement soutenu est largement financé par un EBITDA qui s’élève à 918,2 millions d’euros en 2018", indique encore le communiqué.

Accélérer la recherche en faveur des véhicules propres

La stratégie d’innovation pour concevoir les voitures de demain est une préoccupation majeure de Plastic Omnium. Retenons, parmi les projets, le co-développement en 2018 d’un système innovant de porte automobile avec l'équipementier allemand Brose, et la signature, en janvier 2019, d’un partenariat avec Hella, autre équipementier d’outre-Rhin, à propos d’un concept visant à combiner les systèmes extérieurs de carrosserie et l’éclairage. En outre, le groupe porte une attention particulière aux énergies propres, notamment dans le domaine de la pile à combustible et de la propulsion à hydrogène. Il a créé une entité intitulée "Plastic Omnium New Energies" dédiée à ces nouvelles technologies.

Plastic Omnium est confiant dans son avenir, "malgré une baisse de la production automobile mondiale depuis 2009" rappelle Laurent Burelle. Le groupe escompte une production automobile stable en 2019 et "une génération de trésorerie d’au moins 200 millions d’euros après des investissements ramenés à 6% du chiffre d’affaires consolidé".

A LIRE AUSSI

Plastic Omnium sort des poubelles

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS