Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pierre Gattaz pousse François Hollande à aller plus loin dans sa politique pro-entreprise

, , , ,

Publié le

Le dirigeant du Medef, Pierre Gattaz, a demandé à François Hollande d'aller encore plus vite dans son virage entrepreneurial, à la veille de la conférence de presse semestrielle du président de la République. 

Pierre Gattaz pousse François Hollande à aller plus loin dans sa politique pro-entreprise © L'Usine Nouvelle

Le patron des patrons Pierre Gattaz a poussé au cours d'une conférence de presse le 4 février François Hollande à aller plus loin encore dans son virage entrepreneurial, applaudi selon lui dans le monde entier. Le dirigeant du Medef a tenu à préciser, à la veille du cinquième grand rendez-vous du président avec la presse, qui se déroulera à 11 heures à l'Elysée, que l'entreprise n'est ni de gauche, ni de droite.

François Hollande a orchestré, au côté du Premier ministre Manuel Valls, la mise en place du pacte de responsabilité, pour soutenir la croissance et l'emploi dans l'Hexagone. D'ici 2017, les entreprises vont bénéficier de 41 milliards d’euros d’allègement fiscaux et de cotisation. En échange, elles se sont engagées par le biais de leurs branches, à embaucher, recruter des apprentis, renforcer le dialogue social, améliorer l’égalité hommes-femmes, former, investir, mener une stratégie de filière, développer la recherche et l’innovation… 30 000 emplois pourraient par exemple être sauvés dans la métallurgie d’ici 2025 grâce à ces financements.

attirer les start-up étrangères en France

Le président de la République met également depuis le début de son mandat l'accent sur les start-up : il a lancé en septembre 2014 des rencontres mensuelles entre ministres, porteurs de projets et investisseurs. Inspiré d'expériences similaires menées aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, ce projet est baptisé les "jeudigitaux".

Il a lancé le concours mondial innovation 2030, qui vise à dénicher les champions de demain dans sept filières clef pour la France pour leur offrir des financements. François Hollande tente aussi d'attirer des jeunes pousses étrangères en France : il a annoncé le 17 février 2014 une série de mesures visant à favoriser leur venue, comme la création d'un interlocuteur unique et d'une aide de 25 000 euros pour leur implantation dans l'Hexagone.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle