Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Philips va ouvrir en France un centre de R&D dédié à l’intelligence artificielle dans la santé

Cédric Soares , , , ,

Publié le , mis à jour le 11/04/2018 À 11H11

L’industriel néerlandais Philips a annoncé le 10 avril la création d’un "centre d'expertise" spécialisé sur l’intelligence artificielle dans la santé. Situé dans les locaux de son siège français à Suresnes (Hauts-de-Seine), il accueillera d'ici cinq ans 50 chercheurs et ingénieurs dans les domaines cliniques en maladies cardiovasculaires, oncologie et maladies rares.

Philips va ouvrir en France un centre de R&D dédié à l’intelligence artificielle dans la santé
Philips a annoncé, mardi 10 avril, l'ouverture, dans les locaux de son siège français à Suresnes (Hauts-de-Seine), d'un centre de recherche et développement dédié à l'intelligence artificielle dans la santé

Philips a annoncé mardi 10 avril la création, en France, d’un "centre d'expertise" sur l’intelligence artificielle dans la santé. Selon le communiqué de presse, la nouvelle entité sera dédiée à "l'imagerie médicale, à la génomique et au développement des start-up de la French Tech". Il accueillera, d’ici cinq ans, 50 salariés dans les locaux de son siège français implanté à Suresnes (Hauts-de-Seine).

Sur Twitter, l’industriel néerlandais, qui équipe de nombreux hôpitaux et domiciles des patients, précise que cette équipe sera composée de chercheurs et d’ingénieurs dans les spécialités cliniques des maladies cardiovasculaires, de l'oncologie et des maladies rares. Elles travailleront "notament en lien avec le Plan France Médecine Génomique".

 

 

Le centre a vocation à constituer un écosystème “ouvert et dense de partenaires” académiques, cliniques, d'investisseurs, d'incubateurs, de pôles de compétitivité et autres industriels. Sur Twitter, Philips cite l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Insern), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), les CHU de Lyon et de Caen et le Centre de référence, d'innovation, d'expertise et de transfert (Crefix).

 

Un montant d'investissement inconnu

Le montant de l’investissement n’a pas été révélé par Philips. Il fait suite au plan stratégique de la France concernant l’intelligence artificielle, présenté par le Président de la République Emmanuel Macron fin mars. Celui-ci prévoit l’injection de 1,5 milliard d’euros de crédits publics durant le quinquennat dans le développement de l’IA.

Le conglomérat coréen Samsung a déjà annoncé l’ouverture d’un centre de recherche sur l’intelligence artificielle en région parisienne. En parallèle, le japonais Fujitsu a révélé l’extension de son centre de d’excellence de Paris-Saclay pour accueillir un pôle de recherche dédié à l’IA.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle