Philippe Martinez veut mettre la semaine de 32 heures sur la table des négociations

Dans une interview au JDD, le nouveau secrétaire général de la CGT Philipe Martinez explique qu'il souhaite "discuter des 32 heures" lors du rendez-vous social prévu avec le gouvernement. Pour le leader syndical, il s'agirait d'une "vraie réforme allant dans le bon sens pour les salariés". Philippe Martinez est également revenu sur le recul du syndicat dans plusieurs grandes entreprises et sur la montée du FN, qui séduit de plus en plus d'ouvriers et d'employés.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Philippe Martinez veut mettre la semaine de 32 heures sur la table des négociations

Alors que des voix s'expriment régulièrement pour réclamer un assouplissement ou un abandon des 35 heures, le nouveau secrétaire général de la CGT veut aller plus loin dans la réduction du temps de travail. Dans un entretien accordé au JDD et publié ce dimanche 22 mars, Philippe Martinez explique la volonté du syndicat de "discuter des 32 heures" lors du rendez-vous social prévu avec le gouvernement en avril.

Alors que le chômage reste élevé en France, le leader syndical se montre ainsi partisan de la ligne du travailler moins pour travailler tous. Il évoque "une vraie réforme allant dans le bon sens pour les salariés" et tacle au passage le gouvernement : "Jusqu'ici, je ne perçois pas de différence évidente entre les positions de François Hollande, de Manuel Valls et celles du Medef".

Désamour pour la CGT et montée du FN

Philippe Martinez est également revenu sur le récent recul de la CGT lors des élections professionnelles au sein de plusieurs grandes entreprises comme Orange, Air France, Renault et la SNCF. Il affirme que "les entreprises publiques évoluent dans le mauvais sens" et "copient la gestion du privé", ce qui crée "un choc pour les salariés". "Beaucoup croient qu'il n'est pas possible de faire autrement. Notre discours devient plus difficile à entendre. Nous avons une part de responsabilité", analyse-t-il.

Concernant la montée du Front National, notamment auprès des ouvriers et des employés, Philippe Martinez y voit un signe du "vrai malaise des salariés". Alors que l'extrême droite a notamment fait des travailleurs détachés l'un de ses sujets de campagne pour les élections départementales, le leader CGT prend le contrepied de l'argumentaire du FN : "Il y a potentiellement du travail pour tout le monde en France. Ce que je dis est moderne, mais c'est à contre-courant de ce qu'on entend en général".

Pour les militants CGT qui se présenteraient sous une étiquette FN, Philippe Martinez fait preuve de fermeté. "J'ai constaté deux cas, dans le Loiret et en Savoie. Ils ont été exclus de la CGT. Nous sommes intransigeants. Cette appartenance politique n'est pas compatible avec les valeurs du syndicat", indique-t-il.

Julien Bonnet

4 Commentaires

Philippe Martinez veut mettre la semaine de 32 heures sur la table des négociations

Entrepreneur Aquitain
23/03/2015 16h:44

Mais Bien sûr, On croit rêver ou quoi !
Cher Monsieur, vous devriez vous même être exclu de la CGT pour vos propositions indécentes... 32heures ! Dans ce cas, je dis vive le FN et que Marine arrive vite pour virer tous ces fainéants, et paresseux qui veulent travailler toujours moins et gagner toujours plus.
Ce monsieur veut TUER l'industrie française et de fait, que tous les travailleurs français (au delà des appartenances syndicales) n'aient plus de boulot....
Pauvre de vous,n'importe quoi....

Réagir à ce commentaire
Smaghe
23/03/2015 19h:55

Il veut proposer qu'on travaille moins qu'un enfant qui va à l'école en fait. J'ai du mal à comprendre le gain escompté.

Réagir à ce commentaire
Gépé
24/03/2015 07h:07

La réduction du temps correspond aux 10% du chomage, mais il ne faut pas agir sur le temps comme pour les 35 heures, mais sur le cout. Il faut réduire le cout du travail de 10%; cela correspond à réduire les cotisations sociales de 50%. Comment faire? Il y a une solution; cherchez du coté de l'énergie.

Réagir à ce commentaire
Joe
24/03/2015 10h:53

C'est à celui qui fera la plus grosse connerie pour se faire remarquer ! Pourquoi ne pas proposer tout de suite la semaine à .... zéro heure ? On fout tout le monde à la porte, comme ça, plus de charges pour les employeurs. La semaine de 35 heures a été une pure hérésie pour l'emploi et descendre le temps de travail ne permettra pas une relance de l'économie car les salaires ne pourront rester au même niveau qu'aux 35 heures.

Réagir à ce commentaire

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - SADA

Réhabilitation de la place de la Boulangerie - lot no2 - génie Civil.

DATE DE REPONSE 31/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS