Philae renifle des molécules organiques sur la comète Tchouri

Selon un scientifique de la mission Rosetta interrogé par BBC News, le robot Philae aurait détecté des molécules organiques (contenant du carbone) dans l'atmosphère de la comète Tchouri, sur laquelle il s'est posé le 12 novembre dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Philae renifle des molécules organiques sur la comète Tchouri

Les premières données récoltées par le robot Philae sur la surface de la comète Tchouri commencent à être analysées par les scientifiques.

Selon Fred Goessmann, principal manipulateur de l'instrument COSAC présent sur Philae, interrogé par BBC News, le "reniflage" de l'atmosphère de la comète aurait permis de détecter la présence de molécules organiques (contenant du carbone), peut-être du même type que celles qui ont contribué à faire émerger la vie sur Terre. Mais d'autres analyses doivent confirmer ces résultats, a tempéré le scientifique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A lire aussi : Notre interview exclusive du directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA)

Un autre instrument de Philae, le détecteur MUPUS, a livré ses premiers résultats sur la composition du sol de la comète située à 510 millions de kilomètres de la Terre : principalement de la glace recouverte de poussière, a confirmé l'Agence spatiale européenne (Esa) dans un post sur le blog officiel de la mission Rosetta, le 18 novembre.

Le 15 novembre, le robot Philae a cessé de fonctionner et est entré dans une phase de veille. Il y restera jusqu'à ce que ses batteries puissent être rechargées par l'énergie solaire.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS