[Paradise Papers] Comment les clients de Dassault Aviation échappent à la TVA sur l'achat de jets

Dassault Aviation aurait mis en place un système de fraude à la TVA en passant par l'île de Man, révêle le journal Le Monde dans le cadre de l'enquête des "Paradise Papers" menée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Les clients de l'avionneur français évitent ainsi de payer les 20% de TVA à l'Etat français ou à tout autre pays membre de l'Union européenne.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Paradise Papers] Comment les clients de Dassault Aviation échappent à la TVA sur l'achat de jets
Un homme d'affaire russe n'aurait pas payé 4,1 millions d'euros de TVA sur l'achat d'un Falcon 2000 LX grâce à un montage impliquant différentes sociétés écrans.

L'enquête des "Paradise Papers", dont les premiers éléments ont été rendus publics lundi, éclabousse également les entreprises. Ce mardi 7 novembre, c'est Dassault Aviation qui est pointé du doigt. L'avionneur d'affaire participerait à un vaste système de fraude à la TVA. Selon le journal Le Monde, membre du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), Dassault aurait aidé des clients à ne pas payer la TVA de 20% sur l'achat de jets privés. A l'aide de deux sociétés, l'une basée à l'île de Man et l'autre aux îles Vierges britanniques, les acheteurs évitent de payer la TVA, alors que ceux-ci sont immatriculés dans l'Union européenne.

Le quotidien du soir prend l'exemple d'un homme d'affaires russe, Oleg Tinkoff, ayant acheté successivement un Falcon 2000LX pour 28 millions de dollars en 2013, un Falcon 900LX pour 38 millions de dollars en 2014 et un Falcon 7X en 2016 pour 48 millions de dollars. A ces trois achats le même schéma aurait été appliqué.

Une société basée à l'île de Man et l'autre aux îles Vierges britanniques

Les factures, estampillée Dassault Aviation, mentionnent l'article 262ter-1 du code général des impôts qui permet à l'acheteur de ne pas payer la TVA en France mais dans un autre pays de l'Union européenne. Or, à chaque fois, la TVA n'est pas payée. Comment les acheteurs évitent-ils de payer cette taxe ? Le quotidien détaille l'achat du premier Falcon. Oleg Tinkoff a dissimulé l'achat de ce jet derrière une série de sociétés écrans appartenant à sa holding Beckett Group.

Une première société, Stark Limited, basée à l'île de Man a acheté et immatriculé le jet dans l'Union européenne. Cette société, qui aurait dû s'acquitter des 4,1 millions d'euros de TVA, a argué d'une utilisation commerciale de l'avion afin de se faire rembourser immédiatement de cette somme. En effet, chaque location de ce jet à un client pour 3 500 dollars de l'heure serait taxée et justifie donc l'exonération de la TVA lors de l'achat, explique Le Monde.

Mais, le client à qui l'avion a été loué est la société Moonfields Trading, basée aux îles Vierges britanniques, et appartenant elle aussi à Oleg Tinkoff. Et ce client n'a jamais payé de TVA, affirme encore le quotidien. Au final l'acheteur russe se louait donc son propre Falcon afin de faire croire que la société Stark Limited produisait une activité commerciale.

Dassault peut-il être inquiété par la justice ?

Le groupe aéronautique français peut être inquiété par la justice si elle estime que celui-ci savait que l'acheteur n'avait pas d'activité réelle et ne paierait donc pas de TVA. Or, Le Monde affirme que les documents consultés montrent que l'avionneur ne pouvait pas ignorer l'immatriculation fictive des jets à l'île de Man. Reste à savoir si la justice va se saisir de cette affaire, surtout que d'autres groupes français seraient concernés par ces systèmes d'optimisation fiscale révélés dans le cadre des "Paradise Papers".

0 Commentaire

[Paradise Papers] Comment les clients de Dassault Aviation échappent à la TVA sur l'achat de jets

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS