Economie

OTC, le dilemme des opérateurs boursiers

Franck Stassi ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse

OTC, le dilemme des opérateurs boursiers
À partir de l’an prochain, le contrat à terme ne sera plus le seul produit, chez Euronext, dédié au blé. Désireux de prendre part aux négociations de gré à gré ("over the counter", ou OTC), au sein desquelles les acheteurs et les vendeurs définissent des engagements contractuels, l’opérateur boursier va diversifier sa gamme. "Nous nous intéressons à différents types d’instruments qui ne sont pas que des futures [contrats à terme, ndlr], mais avec des contrats qui feront toujours l’objet d’une compensation. Il faut aussi obtenir des références de prix dans des endroits où il n’y a pas de marché à terme", explique le directeur du développement commercial des matières premières d’Euronext, Nicholas Kennedy. L’entreprise n’est pas la seule[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte