Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Oncomedics personnalise le traitement du cancer colorectal

, ,

Publié le

Oncomedics personnalise le traitement du cancer colorectal © DR.

Dix ans de recherche et développement ont permis à Oncomedics, basé à Limoges (Haute-Vienne), de mettre au point l’Oncogramme, la troisième génération de tests fonctionnels qui personnalise le traitement par chimiothérapie du cancer colorectal métastasique de stade IV. La start-up a lancé la commercialisation de son dispositif à l’échelle européenne en juin. "Aujourd’hui, tous les patients atteints d’un cancer de stade avancé reçoivent le traitement de consensus, efficace sur le plus grand nombre, mais il ne fonctionne que dans 46 % des cas, alors que chaque patient est unique", constate Christophe Lautrette, le cofondateur d’Oncomedics.

Pour augmenter la précision et l’efficacité des traitements, Oncomedics propose des diagnostics in vitro en cultivant un fragment de tumeur sur lequel sont testées différentes combinaisons de chimiothérapie. "Les cellules cancéreuses sont mises séparément en présence des diverses molécules thérapeutiques disponibles, explique Christophe Lautrette. Nous mesurons l’efficacité de chaque chimiothérapie en comptant les cellules cancéreuses survivantes et mortes, puis les résultats sont fournis à l’équipe soignante."

L’efficacité du traitement préconisé atteint 84 % d’après l’étude publiée en 2016. Facturé 2 000 euros, ce test devrait être remboursé en 2019 ou 2020. Oncomedics a investi plus de 3 millions d’euros dans ce dispositif, 1 million d’euros va être engagé en R & D et marketing. Des résultats cliniques sont attendus en fin d’année sur le cancer du sein et des ovaires et des recherches ont été lancées sur le cancer du poumon et de la prostate.

Créée en 2006, la start-up de 8 salariés attend un premier chiffre d’affaires de 100 000 euros, qui pourrait être multiplié par cinq ou six en 2018 avec des recrutements à la clé.

Corinne Mérigaud

Les innovateurs

L’Oncogramme permet un traitement personnalisé du cancer colorectal de stade IV en sélectionnant les chimiothérapies efficaces via un procédé plus fiable, revendiquent Stéphanie Giraud et Christophe Lautrette [photo], les fondateurs d’Oncomedics.

 

L’opportunité

En France, 42 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont détectés par an, 300 000 dans la zone euro, auxquels il faut ajouter 160 000 cas aux États-Unis et plus de 600 000 en Asie.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus