"Nous risquons une récession et une crise énergétique mondiales", selon Thierry Bros

L’échec des négociations entre l’Opep et la Russie, le 6 mars, a relancé la guerre des prix et fait chuter les cours du pétrole, dans un contexte de demande amoindrie par le coronavirus Covid-19. Les Bourses mondiales ont suivi le mouvement, avec des baisses historiques lundi 9 mars. Expert des marchés gaziers, analyste associé Energy Project au Davis Center for Russian and Eurasian Studies de l'université de Harvard et professeur invité à Sciences Po, Thierry Bros souligne le risque que fait peser cet effondrement sur les investissements des énergéticiens, et les traces que pourrait laisser cette rupture.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Thierry Bros met en garde contre le risque que l'effondrement des cours du pétrole et des valorisations boursières des compagnies pétrolières fait peser sur les investissements, y compris dans les énergies renouvelables.

L'Usine Nouvelle - La Russie a refusé de suivre l’Opep sur une nouvelle salve de coupes de production le 6 mars, provoquant une chute de 30 % des cours du pétrole, suivie d’un effondrement des Bourses. Voyez-vous un rebond possible à court terme ?

Thierry Bros - Les Russes ont fait une erreur dans les années 2012 à 2014, en imposant des prix du gaz élevés en Europe parce qu’ils l’étaient en Asie. Après Fukushima, c’était normal que les prix soient élevés en Asie, mais pas en Europe. Cela a été un feu vert donné à leurs concurrents [les gaz de schiste américains, NDLR] pour prendre les décisions finales d’investissement. La première vague d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) américain a été lancée par ces prix du gaz russe trop élevés en Europe. Je crois que les Russes ont compris cela, car en 2018-2019 nous avons vu les prix du gaz se décorréler de ceux du pétrole, au point de devenir à peine profitables, même pour les Russes. Ce qu’ils lancent aujourd’hui, c’est une guerre des prix sur le pétrole. Cette fois avant, et non pas après que les concurrents soient arrivés.

S'ils ne reviennent pas sur cette décision, les cours peuvent-ils encore baisser?

Les cours du pétrole peuvent encore aller plus bas. En termes de marché, il n’y a pas de raison qu'ils ne puissent pas descendre sous les 20 dollars par baril, car c’est bien au-delà des coûts de production en Arabie saoudite. Les prix du gaz, en revanche, ne sont pas très loin d’un prix plancher.

Que dit cette baisse des prix des hydrocarbures sur l’économie ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement