Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Non, le prix de l'essence ne baissera pas

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Rétropédalage du gouvernement concernant la baisse des taxes sur l'essence. Le projet de loi de Finances rectificative prévoit de revenir en partie sur la baisse de 1 centime des taxes sur l’essence initialement inscrite dans le budget 2016. D'autre part, ces carburants devront aussi encaisser l'impact de l'augmentation de la "taxe carbone".

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Photo Pascal Guittet

Les industriels du secteur sont déçus… tout comme les automobilistes. A en croire l'information publiée par Les Echos, ce jeudi 26 novembre, la taxe sur l'essence ne baissera finalement pas.  "Le projet de loi de Finances rectificative, dont l’examen débute à l’Assemblée, prévoit de revenir en partie sur la baisse de 1 centime des taxes sur l’essence inscrite dans le budget 2016", écrit le quotidien économique.

"Ce sont effectivement les bruits qui nous sont revenus hier aux oreilles", confirme-t-on à l'Union françaises des industries pétrolières (Ufip).

La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur l'essence ne baissera finalement pas d'1 centime comme prévu initialement. Et pour la première fois, l'article du collectif budgétaire introduit donc une différence entre les essences. La taxe sur les carburants au bioéthanol diminuera de 2 centimes alors que celle sur l'essence classique, le sans plomb 95, augmentera de 2 centimes. La fiscalité sur le diesel augmentera quant à elle de 3,5 centimes. "Pourtant le projet de loi de finances 2016 prévoyait un rééquilibrage des prix de l'essence et du diesel. Ce à quoi nous avons toujours été favorables. Jusqu’à maintenant, on croyait ce que l'on nous disait", explique l'Ufip.

"C'est un changement de direction mais cela ne serait pas surprenant", soutient Nicolas Goldberg, consultant énergie chez Colombus consulting. "C'est cohérent avec la volonté de maintenir les taxes sur les produits pétroliers afin de financer la transition énergétique."

Invité de BFMTV, ce 26 novembre au matin, le ministre des Finances Michel Sapin a confirmé que l'essence et le gazole augmenteront au 1er janvier 2016. "Le gouvernement n'a pas abandonné l'idée de rapprocher prix du diesel et prix de l'essence", a-t-il toutefois tenté de justifier. "Pour que (l'écart de prix) se réduise, il y a une augmentation plus forte sur le gazole. À partir de 2017, toutes les hausses sont compensées par des baisses, totalement et complètement", a-t-il affirmé.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle