Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Non, créer une entreprise en France n’est pas si difficile

Juliette Berne

Publié le

Infographie Selon des données de la Banque Mondiale, il suffirait en moyenne de trois jours et demi pour créer son entreprise en France, plaçant l’Hexagone parmi les pays oùla démarche est la plus rapide.

Non, créer une entreprise en France n’est pas si difficile
Il faudrait environ trois jours et demie pour créer son entreprise en France selon les chiffres de la Banque Mondial.
© StartupStockPhotos/Pixabay

Trop de procédures, trop de temps, trop de paperasse… Monter son entreprise en France pourrait ressembler à un parcours du combattant et les entrepreneurs sont souvent vus comme des "self-made men" ayant réalisé l’impossible et sont venus à bout de l’administration française. Mais cette vision ne serait-elle qu’une légende ? Il semblerait bien ! La Banque Mondiale a récemment publié des chiffres prouvant bel et bien le contraire car il ne suffirait que de trois jours et demi en France pour monter son entreprise en 2018 contre quatre et demi au Royaume-Uni, 5,6 aux Etats-Unis six en Italie, huit en Allemagne et même deux semaines en Espagne. Le grand perdant reste le Venezuela avec 230 jours tandis que la Nouvelle-Zélande gagne le palmarès avec une demi-journée seulement pour monter son entreprise, selon les données compilées par Statista.

Infographie: Combien de temps faut-il pour créer une entreprise ? | Statista Infographie : Statista

En France, le nombre d’entreprises est passé de 2 361 827 en 2008 à 3 058 220 en 2018 selon le classement du Doing Buisness. Pourtant la France serait, en 2018, le 32e pays le plus attractif pour les entrepreneurs derrière la Russie en perdant un rang. La cause ? La lourdeur administrative qui pèse encore sur les entrepreneurs... après l'étape de la création d'entreprise. Au niveau de l’Union Européenne elle n’est que 15e.

Les défaillances d'entreprises en augmentation

Selon des statistiques de la Banque de France publiées en août 2019, le nombre de défaillances d’entreprises aurait connu une augmentation de 2,6% entre mai 2018 et mai 2019 avec 54 070 entreprises en moins. Les secteurs les plus concernés sont les transports, les conseils et services aux entreprises, ainsi que les activités financières et assurances. Il semblerait donc facile de créer une entreprise dans l'Hexagone mais bien plus difficile de la développer.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

19/08/2019 - 21h48 -

C'est bien sûr pas à la création que les ennuis commencent mais c'est après ! Lorsque vous comprenez qu'il vous faut payer tout ce qu'on ne fait pas payer du fait des accords commerciaux aux entreprises mondialisées, qui peuvent vous copier et faire produire moins cher ailleurs ?Ainsi elles mettent en péril tout ce qui se produit ici tout en faisant d'énorme bénéfices. Ce qui met les pays en dépendance comme on le voit déjà avec l'internet, le pétrole, ou comme ça se prépare pour le sucre, l'huile, les produits laitiers , les médicaments ! Mais tout va bien Macron va nous sauver puisqu'on vous dit qu'on peut emprunter pour presque rien ?
Répondre au commentaire
Nom profil

19/08/2019 - 18h52 -

L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est l'ancien impôt sur la fortune français payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable strictement supérieur à un certain seuil d'entrée au 1er janvier de l'année considérée. Il est créé en 1989, et remplacé le 1er janvier 2018 par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI). Cet impôt ne rapportait qu'une somme limitée, de l'ordre de 5 milliards d'euros annuels. D'un point de vue purement comptable, le remplacement de l'ISF par l'IFI représente une perte chiffrée à 3,2 milliards d'euros par la Cour des comptes. De plus, les détracteurs de l'impôt dénonçaient son effet néfaste sur l'investissement et la consommation. Est-ce une coïncidence de constater qu'à partir de cette date et selon des statistiques de la Banque de France publiées en août 2019, le nombre de défaillances d’entreprises aurait connu une augmentation de 2,6% entre mai 2018 et mai 2019 avec 54 070 entreprises en moins. Je pense que c'est une
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle