Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Non à la suppression de l'ISF. Non au CDI avec 3 ans de période d'essai. Oui à la fin des retraites chapeau

, , ,

Publié le , mis à jour le 23/11/2014 À 10H32

Les Français restent très majoritairement opposés à l'abrogation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) réclamée par le président du Medef, Pierre Gattaz, selon un sondage Odoxa pour i-télé. Interrogés sur la proposition du maire de Lyon, Gérard Collomb, de créer un CDI avec une période d'essai de deux à trois ans , les Français se sont aussi prononcés contre.

Non à la suppression de l'ISF. Non au CDI avec 3 ans de période d'essai. Oui à la fin des retraites chapeau
Pierre Gattaz, président du Medef, avait proposé de supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune.
© Pascal Guittet

Sur 1.012 personnes interrogées jeudi et vendredi, 68% se disent opposées à la suppression de l'ISF (73% dans les catégories populaires, 54% parmi les hauts revenus et 56% parmi les sympathisants de droite).

En revanche, 80% des personnes interrogées sont en faveur d'une loi interdisant les "retraites chapeau", dispositif qui permet à de grands patrons de recevoir des montants considérables lors de leur cessation d'activité.

Selon Céline Bracq, directrice générale d'Odoxa, ce point de vue est "très largement partagé par toutes les catégories de Français, quels que soient leurs revenus, leur statut social ou leur préférence partisane".

Interrogés sur la proposition du maire de Lyon, Gérard Collomb, de créer un CDI avec une période d'essai de deux à trois ans, les Français se sont aussi prononcés contre.

 

 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

25/11/2014 - 08h51 -

C'est à Hollande qu'il revient de supprimer l'ISF.
La gauche a créé un impôt, c'est à elle de le supprimer.
La droite ne le supprimera jamais, car ce serait un véritable trahison pour les expatriés qui reviendraient. En effet, la gauche le remettrait. Donc pour qu'il soit définitivement aboli, comme partout dans le monde, c'est à la Gauche de le supprimer. La gauche espagnole l'a fait en Espagne.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/11/2014 - 09h01 -

Pourquoi l'Etat se mêle-t-il de la gestion des entreprises ? En quoi cela le regarde ? On n'est pas dans un système soviétique : ah, si, socialiste ! Si une entreprise décide de verser une retraire supplémentaire à un ancien dirigeant, celui-ci paiera des impôts sur ce revenu : personne n'est perdant...
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle