Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Neuf projets de voitures volantes à suivre en 2019

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Elles se garent mais peuvent aussi survoler la ville...plusieurs entreprises et start-up s'investissent dans des projets de voitures volantes. Contrairement à des taxis volants, ces véhicules sont destinés à être utilisés de manière individuelle, dans un cadre personnel. L'Usine Nouvelle dresse la liste de 9 différents concepts.

Neuf projets de voitures volantes à suivre en 2019
Le nouveau modèle 5.0 de l'entreprise slovaque AeroMobil.
© AeroMobil

1. Skydrive vise Tokyo pour 2020 

Le partenariat de Toyota avec la start-up Cartivator a fait naître Skydrive. Toyota a investi 345 000 euros en mai 2017 dans le projet. L’engin est un eVTOL, c’est-à-dire un véhicule volant électrique à décollages et atterrissages verticaux. La voiture volante devrait mesurer 2,90 mètres de long pour 1,30 mètre de large. Le véhicule constitué de trois roues, pourra voler à 100 km/h à 10 mètres du sol et accueillir un unique pilote. 

Des tests sur des prototypes ont déjà été organisés durant l’année 2018. Les premiers vols habités sont prévus pour juin 2019, et la vente en 2023. Les deux entreprises ont pour objectif de faire voler le véhicule en démonstration pour allumer la flamme Olympique des Jeux de Tokyo en 2020. Cartivator est présent au CES du 8 au 11 janvier à Las Vegas pour présenter le projet. 

 

2. Terrafugia, l'avion roulant 

L’appareil ressemble plus à un avion roulant qu’à une voiture volante. Terrafugia a conçu un aéronef à deux places qui devrait entrer sur le marché, selon la marque, en 2019. Le véhicule appelé The Transition possède un moteur électrique hybride et des ailes rétractables pour se garer en ville. Les ingénieurs travaillent aussi sur le projet TF-2, un concept d’appareil VTOL. L’entreprise ambitionne de construire un engin bimodal dont la nacelle pourrait se fixer à un châssis de voiture mais aussi à une structure volante. Terrafugia a été acheté par la Holding chinoise Geely en 2017.

3. DeLorean Aerospace et DR-7

DR-7 est le nom du VTOL que DeLorean Aerospace cherche à fabriquer. L’entreprise aurait conçu deux prototypes jusqu’à présent. Le premier, faisant seulement 76 centimètres et le second étant à une échelle 1/3. Le DR-7 final devra mesurer 6 mètres sur 5,5 mètres et disposera de deux paires d’ailes, l’une à l’avant et l’autre à l’arrière. Encombrantes, les grandes ailes sont pliables. La machine devrait pouvoir voler à une vitesse maximale de 380 km/h pendant 190 km. DeLorean Aerospace s’est exprimé auprès de The Wired, espérant réaliser un prototype grandeur nature pour 2017. Contactés par L'Usine Nouvelle, la société projette de réaliser le premier test du prototype grandeur nature milieu 2019. 

4. La voiture familiale de NFT 

L’entreprise israélienne NFT travaille aussi sur un eVTOL pouvant "aisément se ranger dans les parkings ou les rues", selon son site internet. Les concepteurs veulent créer une machine pouvant faire office de "voiture familiale" avec deux ou quatre sièges. Le véhicule multimodal est travaillé pour voler de manière autonome. NFT a pour ambition de construire un engin pouvant rouler sur 100 km et voler sur 500 km. Le constructeur présente son concept au CES de Las Vegas. 

5. Les voitures volantes slovaques 

Le prototype de leur voiture volante 4.0 avait été présenté au Bourget de 2017. AeroMobil avait dévoilé leur véhicule, un STOL, pour short take-off and landing (décollages et atterrissages courts) dont l’autonomie est de 760 km. La voiture a besoin de 500 mètres pour décoller et peut ensuite atteindre 260 km/h en vol. Celle-ci est déjà pré-commandable. Mais un nouveau modèle 5.0 a été conçu depuis. A quatre places, la voiture eVTOL est plutôt considérée comme un taxi volant. L’entreprise slovaque a prévu de commercialiser la 4.0 en 2020 et la 5.0 en 2025. 

6. Pal-V, voiture-hélicoptère 

Les Pays-Bas aussi s’intéressent à moderniser la voiture. Pal-V est un engin à deux places pouvant rouler et voler à 160 km/h. Avec ses hélices déployées, le Pal-V ressemble plus à un hélicoptère. Mais le véhicule au moteur à combustion a besoin de plusieurs centaines de mètres de distance pour le décollage et atterrissage. Tout le dispositif volant peut se rétracter autour de la voiture lorsque celle-ci est sur le mode de la conduite à terre. La version limitée à 90 exemplaires est estimée à 500 000 euros tandis que la version standard vaudrait 300 000 euros. 

Crédit photo : Jerome Wassenaar

D'autres projets sont en cours dans de grands groupes, mais ce ne sont pas des véhicules bi-modaux. 

7. L'élégante Volante Vision Concept

Récemment dévoilée, la Volante Vision Concept d’Aston Martin est l'engin volant le plus luxueux. Intérieur cuir et design épuré, la Volante Vision Concept dévoilée par Aston Martin le 16 juillet atteint les standings de l’élégant espion britannique, James Bond. Ce nouveau prototype trois places est doté d'un système VTOL et d’un système de conduite autonome. Il est conçu avec un moteur hybride-électrique en partenariat avec l’Université de Cranfield, Cranfield Aerospace Solutions et Rolls-Royce. Peu d’informations ont été dévoilées à son sujet. 

 

8. Les trois projets d'Airbus 

Le concept Vahana se rapproche le plus d'une voiture volante. C'est est un eVTOL muni du huit rotors. Il a volé mercredi 31 janvier 2018 à 5 mètres au-dessus du sol à Pendleton, dans l’Oregon (Etats-Unis), durant 53 secondes. Airbus, a lancé ce concept en 2016 via sa cellule dédiée à l’innovation de rupture A³ basée dans la Silicon Valley. Airbus travaille aussi sur deux autres projets de taxis volants : CityAirbus et Pop.Up Next. Le taxi volant CityAirbus est pensé depuis 2015 et a testé son système de propulsion en 2017. Les tests sur le prototype de taille réelle n’ont pas encore été faits. Le groupe vise tout de même une mise en service de la machine en 2023. Pour Pop.Up Next, ce taxi bi-modal a réalisé un test sur un prototype miniature fin novembre 2018. La nacelle peut voler ou s'attacher à une voiture autonome. Airbus travaille sur Pop.Up Next avec Audi et Italdesign. 

9. Kitty Hawk et son vaisseau Flyer 

Kitty Hawk, l’entreprise américaine spécialisée dans les véhicules volants, financée par le cofondateur de Google Larry Page, a dévoilé Flyer en juin 2018. Totalement électrique, le véhicule monoplace volant ressemble à une nacelle de Formule 1 portée par dix rotors. Pour l'instant, elle peut voler à trois mètres au-dessus de l'eau grâce à un décollage vertical. Flyer peut rester dans les airs entre 12 et 20 minutes. Les utilisateurs intéressés peuvent le pré-commander mais le prix n'est pas encore connu. Il s'agit du premier appareil une place développé par Kitty Hawk, qui entend démocratiser le déplacement aérien. Il serait facile à manoeuvrer, assure Kitty Hawk, qui l'imagine surtout pour des déplacements au-dessus de l'eau et au-dessus de lieux peu peuplés.

Crédit photo : Kitty Hawk 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle