Nanotechnologies : les start-up face à la question de la santé au travail

L’INRS a dévoilé mercredi 3 décembre un rapport sur les conséquences que pourrait avoir le développement des nanomatériaux  sur la santé et la sécurité au travail dans les petites entreprises en France. Un groupe d’experts pluridisciplinaires a élaboré 4 scénarios sur l’évolution du développement des nanomatériaux en France avant de déduire l’impact de chacun d’entre eux sur la prévention des risques professionnels.

Partager
Nanotechnologies : les start-up face à la question de la santé au travail
4 scénarios pour la santé des salariés

Le rapport de l’INRS dévoilé le 3 décembre Développement des nanomatériaux manufacturés à l’horizon 2030 – Conséquences en santé et sécurité au travail dans les petites entreprises en France est conséquent - il compte 269 pages - mais reste malgré tout très digeste : après avoir fait l'état de l'art des techniques, politiques et marchés liés aux nanotechnologies, les chercheurs s’appuient sur des exemples concrets d’entreprises pour construire leurs scénarios et n’hésitent pas à imaginer de nouvelles applications aux nanosciences pour illustrer leur propos - comme la mise au point en 2024 de la nanozabine, qui, une fois injectée sous la peau et activée par des radiations, arrête presque entièrement les effets visibles du vieillissement.

Du fait de leurs propriétés variées et souvent inédites, les nanomatériaux ne font en effet que commencer à montrer toutes leurs potentialités. « Toutes les grandes familles de matériaux sont concernées : les métaux, les céramiques, les diélectriques, les oxydes magnétiques, les polymères, les carbones, etc, » rappellent les rédacteurs du rapport. 80 % des producteurs français de nanomatériaux sont des TPE/PME. Aussi le rapport cible-t-il les petites entreprises, en particulier les start-up. Au vu de différentes études récentes, nombre de salariés sont donc d’ores et déjà potentiellement exposés aux nanomatériaux manufacturés. En France, ils seraient 5 000 salariés en entreprise et 7 000 chercheurs à être exposés.Toutefois, en dépit des nombreuses recherches, les connaissances sur la toxicité (et l’écotoxicité) des nanomatériaux manufacturés demeurent parcellaires.

Dans un premier ouvrage de synthèse publié en 2007, l’INRS avait souligné les besoins en termes de recherche en toxicologie, métrologie, etc. Il récidive cette année le même sujet mais en imaginant quatre scénarios de développement des nanotechnologies d’ici 2030 et leurs conséquences sur la sécurité et la santé des travailleurs :

1er scénario : Un engagement fort et fructueux de l’État et des entreprises : un développement massif

Les expert se placent en 2030 en imaginant que les années 2020 ont été marquées par une succession d’innovations scientifiques et techniques majeures dans différents domaines. Au cours de cette période, les investissements publics et privés alloués à des technologies nouvelles et prometteuses se sont ainsi très fortement accrus.

Conséquences : On dispose à la fois des outils et de l’argent pour innover, produire et prévenir les risques. Les nouveaux produits sont correctement catégorisés ce qui permet la mise en place de moyens de prévention des risques professionnels adaptés.

2ème scénario : Un rejet éclairé de la part de la société : un développement dans quelques rares filières stratégiques

Conséquences : Dans un contexte d’opacité, les systèmes publics de prévention des risques professionnels ne sont pas les bienvenus dans les entreprises. Pour ces dernières, les interventions de l’Etat, à travers une application sans nuance du principe de précaution, peuvent peser gravement.

3ème scénario : Une mainmise industrielle : un développement dans des secteurs porteurs

Conséquences : Le contrat individuel entre l’entreprise et le travailleur est devenu la règle. La prévention est strictement du ressort des entreprises et s’exprime majoritairement en termes de réparation et non pas en termes de prévention primaire.

4ème scénario : Une volonté régionale soutenue : un développement en fonction des compétences locales

Conséquences : La protection de la santé des travailleurs répond à des exigences très générales définies au niveau européen, mais elle est pilotée par les instances régionales.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS