Muriel Pénicaud va "publier le nom des entreprises qui détachent de manière illégale"

Muriel Pénicaud s'est exprimée ce lundi 12 février au micro de BFM TV-RMC au sujet des travailleurs détachés. La ministre a présenté seize mesures dont une qu'elle juge particulièrement efficace : la publication des entreprises dans l'illégalité. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Muriel Pénicaud va
Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

Le chiffre est en hausse de 46% entre 2016 et 2017. La France a compté en 2017 un peu plus de 516 000 salariés détachés, hors transport routier, selon le bilan intermédiaire du plan national de lutte contre le travail illégal.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail a tenu un point presse aujourd’hui suite à la réunion de la Commission nationale de lutte contre le travail illégal. Elle a annoncé différentes mesures qu’elle voudrait mettre en place pour éviter le dumping social et en a discuté ce lundi 12 février 2018 au micro de BFM TV-RMC.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les deux mesures phares sont "l’augmentation des sanctions financières de 2000 à 3000 euros en cas de fraude au détachement", comme le précise Jean-Jacques Bourdin et la "généralisation de la publicité des condamnations pour travail illégal". "On va publier le nom des entreprises qui détachent de manière illégale", précise la ministre qui juge ce procédé très efficace. S’ajoutera aussi une extension des pouvoirs des préfets et un meilleur contrôle avec une coopération des services.

Muriel Pénicaud précise que c’est surtout une augmentation du "chiffre visible" qui explique la hausse du nombre de travailleurs détachés. "Le système de déclaration statistique est plus fort et il y a des pénalités plus lourdes pour les entreprises qui ne déclarent pas", analyse-t-elle. Plus de travailleurs détachés ont donc été déclarés. Enfin, si ce chiffre augmente, c’est aussi parce que "des entreprises ne trouvent pas les compétences dans le bâtiment, l’agriculture ... et elles font venir des travailleurs détachés." La ministre souligne que le travail détaché bénéficie aussi aux Français, plus de 300 000 vont à l’étranger mais "il faut que ce soit de la compétition loyale."

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS