Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Michelin transforme Chengdu en Bibendum-City

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

Reportage Le groupe de Clermont-Ferrand organise entre les 11 et 14 novembre son douzième Challenge Bibendum (MCB) à Chengdu, en Chine. Loin de la compétition des débuts, l'événement se veut référence sur la mobilité de demain.

Michelin transforme Chengdu en Bibendum-City © SouthEasternStar - Flickr - C.C.

Chengdu, cité spécialiste des hibiscus et des pandas, se mue pour une semaine en experte du Bibendum. Michelin a en effet choisi la quatrième ville chinoise comme décor de son douzième Challenge. "Chengdu est exemplaire dans la protection de son patrimoine et de son environnement comme dans son développement économique", a souligné Jean-Dominique Sénard, directeur général de Michelin, lors de l'inauguration du Challenge le 12 novembre. 

Le choix de Chengdu met en relief les thématiques portées lors du MCB : l'innovation pour la mobilité du futur, en particulier quand en 2050, 2 milliards de voitures circuleront dans le monde, comme ne manque jamais de le rappeler Jean-Dominique Sénard. Avec plus de 14 millions d'habitants, la capitale du Sichuan est l'une des villes au développement le plus rapide ces dernières années en Chine.

Chengdu incarne, en effet, la politique "Go West" lancée progressivement par le gouvernement central depuis une dizaine d'années. Pékin accélère ainsi la modernisation du centre et de l'ouest du pays pour ne pas concentrer toutes les richesses à l'est, sur la côte. Résultat : 180 des 500 plus grandes entreprises mondiales se sont depuis implantées à Chengdu, et notamment l'industrie automobile. 400 entreprises, dont FAW, partenaire de VW, mais aussi Geely, Volvo et bientôt PSA, sont présents dans la région. 

1,5 million de véhicules produits en 2015

En 2015, la capacité de production y atteindra 1,5 million de véhicules. L'année dernière , 2,7 millions de véhicules ont été vendus rien qu'à Chengdu, soit presque un million de plus qu'en France ! Le revers de la médaille, c'est la pollution et l'engorgement, comme à Pékin ou Shanghai. Sous un ciel bas et gris, le taux de pollution dépassait le 12 novembre les 160 ppm, soit dix fois le seuil d'alerte en France. 

La ville a pour cela interdit la circulation des camions de transports de marchandises en son centre, avant de passer le troisième périphérique (sur huit) et des péages urbains limitent l'accès à l'ultra-centre. Mais entre la pollution et le climat humide, proche des contreforts de l'Himalaya, Chengdu se voit privée du soleil 300 jours par an en moyenne. L'art de vivre reste cependant l'un de ses atouts. 

Cette réputation l'a aussi transformée en ville "trendy", Chengdu est même de plus en plus souvent considérée comme la Silicon Valley chinoise, en raison de l'arrivée de Google, IBM, Cisco et d'autres géants du consumer electronics. A raison : Chengdu a son service Uber !

Pauline Ducamp, à Chengdu

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle