Michelin et Limagrain entrent au capital d’Exotic Systems

A l’occasion du 25e sommet de l’élevage, qui se tient à la Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Cournon (Puy-de-Dôme), du 5 au 7 octobre, Michelin et Limagrain ont annoncé une prise de participation dans la start-up clermontoise Exotic Systems, à laquelle ils prêtent un grand avenir dans le monde connecté de l’agriculture.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Michelin et Limagrain entrent au capital d’Exotic Systems

Les deux poids lourds de l’économie auvergnate, Michelin et Limagrain, viennent d’annoncer à l’occasion de l’ouverture du 25e sommet de l’élevage de Clermont-Cournon (Puy-de-Dôme), une prise de participation dans la startup clermontoise Exotic Systems. Le deux entreront à hauteur de 20 % chacun dans le capital de l’entreprise. Une superbe opportunité pour ce spécialiste des objets connectés, né il y a dix ans à Clermont-Ferrand. "C’est une nouvelle naissance pour notre petite entreprise, sourit Guillaume Blanc président d’Exotic Systems. Grâce à cet apport de capitaux, nous allons pouvoir doubler le nombre de nos salariés d’ici un an et jouir d’une surface financière intéressante pour développer des systèmes toujours plus innovants."

Pour le leader mondial du pneumatique, ce type d’alliance avec des startups exogènes au groupe est devenu courant. "Nous misons sur ces pépites pour développer de l’innovation, véritable ADN de Michelin. N’oublions pas que Michelin a présenté en 2015 le premier pneu agricole connecté au monde. L’objectif est de tendre vers des pratiques agricoles plus performantes, donc plus durables", souligne Emmanuel Ladent, directeur de la division agricole du groupe Michelin.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une gamme d’objets connectés pour février

Pour Limagrain basé à Chappes (Puy-de-Dôme), l’attente est forte. Le quatrième semencier mondial voit dans cette alliance un "formidable accélérateur pour accroître le potentiel d’innovation dans les technologies numériques". "Il y a une forte attente dans le domaine agricole, qui est de plus en plus connecté", souligne Sébastien Vidal, administrateur de Limagrain.

Exotic Systems, qui compte 12 salariés, développe depuis 2007 des objets connectés pour d’autres startups et quelques grands noms de l’industrie. Le directeur a annoncé ce matin son intention de présenter une gamme d’objets connectés pour l’agriculture de demain lors du prochain Salon international de l’alimentation (SIAL), qui se tiendra à Paris en février 2017.

Geneviève Colonna d’Istria

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS