Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Michelin et Limagrain entrent au capital d’Exotic Systems

, , , ,

Publié le

A l’occasion du 25e sommet de l’élevage, qui se tient à la Grande Halle d’Auvergne à Clermont-Cournon (Puy-de-Dôme), du 5 au 7 octobre, Michelin et Limagrain ont annoncé une prise de participation dans la start-up clermontoise Exotic Systems, à laquelle ils prêtent un grand avenir dans le monde connecté de l’agriculture.

Michelin et Limagrain entrent au capital d’Exotic Systems © Karpati / MorgueFile / C.C.

Les deux poids lourds de l’économie auvergnate, Michelin et Limagrain, viennent d’annoncer à l’occasion de l’ouverture du 25e sommet de l’élevage de Clermont-Cournon (Puy-de-Dôme), une prise de participation dans la startup clermontoise Exotic Systems. Le deux entreront à hauteur de 20 % chacun dans le capital de l’entreprise. Une superbe opportunité pour ce spécialiste des objets connectés, né il y a dix ans à Clermont-Ferrand. "C’est une nouvelle naissance pour notre petite entreprise, sourit Guillaume Blanc président d’Exotic Systems. Grâce à cet apport de capitaux, nous allons pouvoir doubler le nombre de nos salariés d’ici un an et jouir d’une surface financière intéressante pour développer des systèmes toujours plus innovants."

Pour le leader mondial du pneumatique, ce type d’alliance avec des startups exogènes au groupe est devenu courant. "Nous misons sur ces pépites pour développer de l’innovation, véritable ADN de Michelin. N’oublions pas que Michelin a présenté en 2015 le premier pneu agricole connecté au monde. L’objectif est de tendre vers des pratiques agricoles plus performantes, donc plus durables", souligne Emmanuel Ladent, directeur de la division agricole du groupe Michelin.

Une gamme d’objets connectés pour février

Pour Limagrain basé à Chappes (Puy-de-Dôme), l’attente est forte. Le quatrième semencier mondial voit dans cette alliance un "formidable accélérateur pour accroître le potentiel d’innovation dans les technologies numériques". "Il y a une forte attente dans le domaine agricole, qui est de plus en plus connecté", souligne Sébastien Vidal, administrateur de Limagrain.

Exotic Systems, qui compte 12 salariés, développe depuis 2007 des objets connectés pour d’autres startups et quelques grands noms de l’industrie. Le directeur a annoncé ce matin son intention de présenter une gamme d’objets connectés pour l’agriculture de demain lors du prochain Salon international de l’alimentation (SIAL), qui se tiendra à Paris en février 2017.

Geneviève Colonna d’Istria

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle