Maroc : le HCP divise par deux sa prévision de croissance en 2016 à 1,3%

Le Haut-commissariat au plan du Maroc vient de diviser par deux sa prévision de croissance pour le royaume la faisant passer de 2,6% à 1,3%. En cause, un fort repli de l'activité agricole, une demande intérieure au ralenti, et un investissement brut continuant son trend baissier.

Partager

Maroc : le HCP divise par deux sa prévision de croissance en 2016 à 1,3%
Selon Ahmed Lahlimi Alami, "ce faible niveau de croissance serait, ainsi, la conséquence du repli de l’activité agricole à 12,7%,

Rien ne va plus selon le HCP. La croissance de l'économie marocaine sera moitié moins forte que prévu à 1,3% indique l'institution statistique marocaine. C'est ce qu'a annoncé Ahmed Lahlimi Alami, Haut-commissaire au plan le mercredi 27 janvier, à Casablanca, lors d'une conférence de presse présentant l’analyse de la situation macro-économique nationale en 2015 et les perspectives de son évolution en 2016.

Dans son discours face à la presse, Ahmed Lahlimi Alami a mis en avant trois points. En premier, le ralentissement notable de la demande intérieure "en raison d’un effort d’investissement moins soutenu et d’une baisse de régime de la consommation".

Le deuxième point porte sur la baisse de l’investissement brut qui s’inscrirait dans le prolongement du trend baissier amorcé en 2012, avec 29,6% du PIB en 2016, au lieu de 34,7% en 2013.

Le troisième point enfin porte sur la persistance du ralentissement de la demande intérieure qui constitue par ailleurs la principale source de croissance des activités non agricoles.

Selon Ahmed Lahlimi Alami, "ce faible niveau de croissance serait, ainsi, la conséquence du repli de l’activité agricole à 12,7%, rejoignant ainsi celui des campagnes agricoles des années sèches, comme il serait la conséquence d’un faible taux de croissance des activités non-agricoles, estimé à +2,2% pour 2016".

Pour rappel, à la veille de la préparation de la loi de finances, le HCP avait publié le 15 juin un budget économique exploratoire 2016 présentant une révision de la croissance économique nationale de l’année en cours et les perspectives pour l’année suivante.

"Les hypothèses retenues pour l’année 2016 portent sur une production moyenne durant la campagne agricole 2015/2016 et une reconduction, sur l’année 2016, de la politique budgétaire en vigueur en 2015, notamment en matière des dépenses d’investissement et de fonctionnement et de compensation," écrivait alors le HCP.

Avec cette prévision, le HCP se rapproche de la prévision la plus basse des conjoncturistes, celle du CMC qui prévoit 1,2% de croissance.

Pour rappel, le 5 janvier, Mohammed Boussaid, le ministre des finances trouvait "préoccupante" la prévision antérieure du HCP, datant du 15 juin 2015 et fixée alors à 2,6% de croissance.

Nasser Djama

Maroc : des prévisions de croissance en 2016 qui vont du simple au triple

Source

Taux prévu de croissance du PIB

Date de publication

la plus récente

Gouvernement du Maroc

3,0%

Décembre 2015

Bank Al Maghrib

2,1%

22 décembre 2015

Haut-commissariat au plan

1,3%

27 janvier 2016

Centre marocain de conjoncture

1,2%

Janvier 2016

Banque mondiale

2,7%

Janvier 2016

Fonds monétaire international

3,0%

Novembre 2015

Euler Hermès

3,4%

26 novembre 2015

Groupe Crédit Agricole

3,6%

Janvier 2016

Source : compilation mise à jour par L'Usine Nouvelle

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

ARTICLES LES PLUS LUS