Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : le HCP divise par deux sa prévision de croissance en 2016 à 1,3%

, ,

Publié le

Le Haut-commissariat au plan du Maroc vient de diviser par deux sa prévision de croissance pour le royaume la faisant passer de 2,6% à 1,3%. En cause, un fort repli de l'activité agricole, une demande intérieure au ralenti, et un investissement brut continuant son trend baissier.

Maroc : le HCP divise par deux sa prévision de croissance en 2016 à 1,3%
Selon Ahmed Lahlimi Alami, "ce faible niveau de croissance serait, ainsi, la conséquence du repli de l’activité agricole à 12,7%,
© World Bank - FlickR

Rien ne va plus selon le HCP. La croissance de l'économie marocaine sera moitié moins forte que prévu à 1,3% indique l'institution statistique marocaine. C'est ce qu'a annoncé Ahmed Lahlimi Alami, Haut-commissaire au plan le mercredi 27 janvier, à Casablanca, lors d'une conférence de presse présentant l’analyse de la situation macro-économique nationale en 2015 et les perspectives de son évolution en 2016.

Dans son discours face à la presse, Ahmed Lahlimi Alami a mis en avant trois points. En premier, le ralentissement notable de la demande intérieure "en raison d’un effort d’investissement moins soutenu et d’une baisse de régime de la consommation".

Le deuxième point porte sur la baisse de l’investissement brut qui s’inscrirait dans le prolongement du trend baissier amorcé en 2012, avec 29,6% du PIB en 2016, au lieu de 34,7% en 2013.

Le troisième point enfin porte sur la persistance du ralentissement de la demande intérieure qui constitue par ailleurs la principale source de croissance des activités non agricoles.

Selon Ahmed Lahlimi Alami, "ce faible niveau de croissance serait, ainsi, la conséquence du repli de l’activité agricole à 12,7%, rejoignant ainsi celui des campagnes agricoles des années sèches, comme il serait la conséquence d’un faible taux de croissance des activités non-agricoles, estimé à +2,2% pour 2016".

Pour rappel, à la veille de la préparation de la loi de finances, le HCP avait publié le 15 juin un budget économique exploratoire 2016 présentant une révision de la croissance  économique nationale de l’année en cours et les perspectives pour l’année suivante.

"Les hypothèses retenues pour l’année 2016 portent sur une production moyenne durant la campagne agricole 2015/2016 et une reconduction, sur l’année 2016, de la politique budgétaire en vigueur en 2015, notamment en matière des dépenses d’investissement et de fonctionnement et de compensation," écrivait alors le HCP.

Avec cette prévision, le HCP se rapproche de la prévision la plus basse des conjoncturistes, celle du CMC qui prévoit 1,2% de croissance.

Pour rappel, le 5 janvier, Mohammed Boussaid, le ministre des finances trouvait "préoccupante" la prévision antérieure du HCP, datant du 15 juin 2015 et fixée alors à 2,6% de croissance.

 

Nasser Djama

 

Maroc : des prévisions de croissance en 2016 qui vont du simple au triple

Source

Taux prévu de croissance du PIB

Date de publication

la plus récente

 Gouvernement du Maroc

3,0%

 Décembre 2015

 Bank Al Maghrib

2,1%

 22 décembre 2015

 Haut-commissariat au plan

1,3%

 27 janvier 2016

 Centre marocain de conjoncture 

1,2%

 Janvier 2016

 Banque mondiale

2,7%

 Janvier 2016

 Fonds monétaire international

3,0%

 Novembre 2015

 Euler Hermès

3,4%

 26 novembre 2015

 Groupe Crédit Agricole

3,6%

 Janvier 2016

Source : compilation mise à jour par L'Usine Nouvelle

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle