Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : le déficit commercial poursuit son allègement sur deux mois

, ,

Publié le

Le Maroc a exporté plus et importé moins que l'an dernier au cours des deux premiers mois de l'année. Son déficit commercial enregistre une baisse de 7,6% en raison notamment de la chute de la facture pétrolière. Les ventes automobiles bondissent de 23%.

Maroc : le déficit commercial poursuit son allègement sur deux mois
La progression des exportations conjuguée à la baisse des importations a permis au déficit commercial marocain à 20,5 milliards de dirhams de continuer à s'alléger de 12,1 milliards de dirhams à fin février. Le taux de couverture lui, gagne sur la même période 13,4 points à 61,7%.
© invest.gov.ma

La progression des exportations conjuguée à la baisse des importations a permis au déficit commercial marocain de s'alléger de 12,1 milliards de dirhams à fin février, à 20,5 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros). 

Le taux de couverture des importations gagne sur la même période 13,4 points à 61,7% contre 48,3%. C'est ce qui ressort des statistiques de l'Office des changes du Maroc publiées ce début de semaine. (voir document ci-dessous).

En effet, les exportations ont augmenté de 8,2% sur deux mois par rapport à l'année précédente atteignant 33,05 milliards de dirhams. La hausse des ventes de trois secteurs a contribué surtout à cette progression.

la construction automobile à 787 millions de dirhams

Il s'agit des phosphates et dérivés à 890 millions d'euros (+20,4%), du secteur de la construction automobile à 787 millions de dirhams (+23,9%) et celui de l'agriculture et agro-alimentaire à 663 millions de dirhams (+10,4%).

Pour rappel, sur l'année 2014, tirées par l'usine de Tanger les exportations du secteur automobile avec 39,8 milliards de dirhams ont dépassé pour la première fois dans l'histoire économique du pays les phosphates. Pilier traditionnel des exportations, ces derniers ont pâti d'une conjoncture internationale morose qui a entrainé volume et prix à la baisse.

Quant aux importations, elles ont enregistré à fin février une baisse notable de 15,2% pour s'établir à 53,56 millions de dirhams contre 63,18% à la même période une année plus tôt.

Ces chiffres trouvent leur explication dans la baisse à la fois des factures énergétique et céréalière qui représentent 93,8% de la baisse des importations. Ainsi, les produits énergétiques ont reculé de 6,8 milliards de dirhams (-45,2%) grâce à la baisse du prix du pétrole.

IDE en baisse

Les produits alimentaires pour leur part ont été en retrait de 2,2 milliards de dirhams (-26,5%) bénéficiant notamment du recul de l'importation du blé en baisse de 61,9% en valeur.

Hors ces deux secteurs, note l'Office des changes, les importations globales enregistrent un recul moindre de 1,4% à 43,18 millions de dirhams.

Concernant les flux financiers, les recettes des Marocains résidents à l'étranger (MRE) enregistrent une hausse de 6,9%. De leur côté, les recettes touristiques ont reculé de 8,2% à fin février par rapport à la même période l'an dernier.

Le flux des Investissements directs étrangers (IDE) pour sa part s'inscrit en baisse de 15,2% à 3,43 millions de dirhams. A noter que, selon l'Office des changes "compte non tenu des opérations remarquables réalisées dans le secteur touristique en janvier 2014 (à hauteur de 954,9 millions de dirhams), le flux des IDE aurait enregistré une hausse de 11% à fin février".

N.D.

Indicateurs Préliminaires Des Échanges Extérieurs Du Maroc à Fin Février 2015

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle