[Made in France] Haspolo, les coulisses du prêt-à-porter de luxe

L'atelier de façonnier Haspolo travaille à la confection de vêtements pour des maisons de prêt-à-porter de luxe françaises. Depuis 2009, il fait aussi le pari de former ses employés en interne. Un savoir-faire à découvrir en vidéo.

 

Partager
[Made in France] Haspolo, les coulisses du prêt-à-porter de luxe
En 2019, les ateliers du façonnier Haspolo recrutaient 20 nouveaux apprentis, passant de 65 à 85 salariés.

Situés à Saint-Christophe-du-Bois (Pays de la Loire), les ateliers Haspolo emploient 85 salariés, dont une partie d'apprentis. Dans cet atelier de façonnier, on s'occupe de fabriquer les modèles des marques de prêt-à-porter de luxe françaises, en petite quantité, à la demande. "Nous fabriquons les modèles du prototype jusqu'au produit final, détaille sa directrice générale Bénédicte Rattier, on ne dépasse jamais 300 à 400 pièces par produits. Les matières premières et les dessins sont fournis par les marques, nous faisons le reste."

Côté fabrication, "la majeure partie de la fabrication est réalisée à la main sur des machines à coudre, tandis que la partie découpe s'appuie sur des machines-outils laser, en fonction du type de matière et du nombre de tirage", ponctue la directrice.

A l'origine dédié au sportswear, Haspolo a fait le pari de se tourner vers le prêt-à-porter de luxe en 2009. Si elle reste silencieuse sur l'identité de ses clients, Bénédicte Rattier glisse simplement qu'on compte parmi eux "les plus grandes maisons de luxe françaises".

Recrutement et formation en interne

Un business florissant qui pousse la marque à recruter. En 2019, elle a même formé directement des professeurs venus de lycées professionnels de la région. "Les textiles travaillés et le niveau d'exigence de certaines étapes de confection sont quasiment unique et sont propres à Haspolo, avance Bénédicte Rattier, il faut une formation spécifique que l'on n'apprend pas dans les écoles."

Bénédicte Rattier insiste : "Nos salariés doivent être en mesure de fabriquer un vêtement de A à Z et travaillent sur des matières fragiles et techniques, il y a un savoir-faire qui ne peut s'apprendre qu'à l'atelier. Il faut donc prévoir 3 à 5 ans de formation en interne en plus de leurs années d'école".

En 2019, anticipant des départs à la retraite, Haspolo recrutait 20 nouveaux apprentis, passant de 65 à 85 salariées. "D'ici 2022, nous prévoyons d'atteindre 100 salariés, conclut Bénédicte Radier, confiante.

Visitez les ateliers Haspolo dans une courte vidéo réalisée par notre partenaire MiFTV :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Machines textiles et machine pour l’habillement

Tunnel de séchage TUN-3000

BRAUMAT

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS