Macron-Le Pen en finale : les leçons d’une campagne déjantée

Lundi matin, les marchés financiers ouvriront à la hausse : le pire est écarté. Rien, pourtant, ne s’est déroulé comme prévu : les deux partis généralement finalistes, le PS et les Républicains, seront absents du deuxième tour, rejetés. Qui l’eût cru ? Cependant, la majorité des Français pousse un soupir de soulagement : elle a le sentiment d’avoir échappé au pire.

Partager
Macron-Le Pen en finale : les leçons d’une campagne déjantée

Il y a un an, Alain Juppé avait partie gagnée. Las, il a été balayé lors des primaires. Il y a six mois, le vainqueur des primaires de droite devait être forcément le vainqueur de la présidentielle. Mais le PenelopeGate a atomisé François Fillon, et Nicolas Sakozy a empêché le retour d’Alain Juppé en lui monneyant son soutien contre un poste de premier ministre pour François Baroin – exigence non acceptable et non acceptée… Certes, le vainqueur final, dans quinze jours, devrait être – si la mobilisation demeure – un candidat "doué de raison économique". Cette campagne laissera malgré tout des cicatrices. Quelles leçons en tirer ?

Les souverainistes ont gagné du terrain, et les « négationnistes de l’économie » plus encore. Tous les candidats, mais certains plus que d’autres, ont promis qu’ils raseraient gratis, que les déficits pouvaient se creuser, qu’une relance keynésienne fonctionnerait forcément, que la dette importait peu… Les deux finalistes n’ont pas échappé à la règle. Quant aux économistes, ils ont été inaudibles, et c’est sans doute la nouvelle la plus grave à terme.

La France s’est décrédibilisée un peu plus. Vu de l’étranger (et des marchés financiers), trois des cinq favoris (et je ne parle pas des autres) étaient des « zombies », des gens capables d’aligner des contre-vérités (ou des vérités alternatives) sous les acclamations. Certes, il n’en reste qu’un en lice. Seule chance de nous rattraper : faire la preuve, avant les élections allemandes, que la France peut vraiment s’atteler à ses réformes et retrouver sa puissance perdue pour peser à nouveau en Europe.

• Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont imposé leurs thématiques : la sortie ou non de l’euro et de l’Europe, le pouvoir d’achat, la haine des élites. Ces sujets sont donc durablement installés dans le débat national. En revanche, on n’a parlé ni d’industrie, ni de révolution numérique, ni de compétitivité…

• Le PS va imploser. Le candidat du PS, auteur d’une campagne minimale, maladroite, pitoyable et finissant en apothéose par un cadeau à son principal adversaire (il a avoué qu’il voterait Mélenchon si ce dernier était au second tour !) a peut-être tué son parti. Il s’est ridiculisé en lâchant naïvement dans une interview : "Ce qui a échoué en 1981 marchera demain". En revanche, il n’a jamais souligné que la France avait créé 200 000 emplois en 2016, donc que le pacte de responsabilité finissait par porter ses fruits. Et pour cause : il n’assume pas cet héritage de Hollande, il l’a combattu !

• Les primaires ne s’acclimatent pas en France. A droite, elles ont conduit à éliminer le candidat qui avait toutes les chances de gagner la présidentielle, Alain Juppé. A gauche, elles ont permis à un candidat qui n’avait que deux propositions, de surcroit irréalistes - le revenu minimum et la taxe sur les robots – de rafler la mise alors qu’il n’avait visiblement pas l’étoffe d’un président. Mais il est vrai que nos primaires à deux tours (suivies de deux tours de présidentielle) n’ont pas grand-chose de commun avec le système américain.

• Tous les candidats se présentaient comme des candidats « anti-système ». Donc le « système » a perdu. Mais au sortir d’une telle campagne « dégagiste », et quel qu’en soit le résultat final, les Français ont-ils gagné ?

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS