Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Maaneo élimine le phosphore des eaux usées par filtration

, ,

Publié le

Maaneo élimine le phosphore des eaux usées par filtration
Le procédé Phos-4 permet de fixer le phosphore des eaux usées par filtration à partir d’un granulat d’alumine dopé à l’oxyde de fer.
© R. Atrero de Guzman / NurPhoto ; Maaneo

"La reconquête de la qualité de l’eau passe par l’élimination du phosphore des eaux usées des collectivités", explique François Cornet, le cofondateur et président de Maaneo. Le phosphore est l’une des causes de l’eutrophisation des milieux aquatiques, qui provoque l’asphyxie des écosystèmes par une trop forte production de végétaux. Créé en avril 2016 à Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne)Maaneo a mis au point, en collaboration avec un laboratoire de l’Ifpen, un procédé innovant et breveté qui permet de fixer le phosphore par filtration à partir d’un granulat d’alumine dopé à l’oxyde de fer. Le matériau peut être régénéré par lavage et le phosphore récupéré valorisé, notamment pour des applications agricoles. Le procédé, baptisé Phos-4, se veut une alternative aux traitements physico-chimiques utilisés dans les stations d’épuration des grandes collectivités, "qui nécessitent beaucoup de technicité et ne sont pas adaptés aux petites collectivités", précise François Cornet. Avec Phos-4, Maaneo cible les communes de 200 à 2 000 habitants.

Dans le cadre d’un projet d’un budget de 223 000 euros labellisé par le pôle Aqua Valley qui associe l’Ifpen, l’Agence de l’eau Adour-Garonne et la commune tarnaise des Cammazes, Maaneo a mis en œuvre un démonstrateur compact, installé sur une remorque. "Les premiers résultats sont conformes à ceux obtenus en laboratoire", se félicite le chef d’entreprise.

Prochaine étape, la mise en service d’ici à 2019 d’un prototype grandeur nature. L’installation prévoit deux cuves enterrées de 28 m3 chacune, contenant 15 m3 de granulats d’alumine, et un local technique en surface de 5 m². La société compte équiper trois à quatre communes dès 2020.

À l’horizon de 2022, Maaneo, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 36 000 euros, table sur un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros, avec un effectif de 6 salariés.

Marina Angel 

L’innovation

Un procédé innovant et breveté qui permet de fixer le phosphore des eaux usées par filtration à partir d’un granulat d’alumine dopé à l’oxyde de fer. Une méthode simple par rapport aux habituelles solutions de précipitations physico-chimiques.

 

L’opportunité

Plus de 90 % des communes de 200 à 2 000 habitants n’ont pas de dispositif d’élimination du phosphore des eaux usées, alors que l’Europe vise une amélioration de la qualité de l’eau.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus