Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Lutter contre l'évasion fiscale pourrait rapporter 10 milliards d'euros par an au Royaume-Uni

, , ,

Publié le , mis à jour le 13/04/2015 À 08H49

La lutte contre l'évasion fiscale est au coeur du débat entre travaillistes et conservateurs dans la campagne des législatives au Royaume-Uni. Le Labour, qui présente son programme de campagne ce lundi 13 avril, estime que cela devrait rapporter 7,5 milliards de livres (10,3 milliards d'euros) par an.

Lutter contre l'évasion fiscale pourrait rapporter 10 milliards d'euros par an au Royaume-Uni
Le Parti travailliste britannique estime que la lutte contre l'évasion fiscale qu'il entend mener s'il arrive au pouvoir à l'issue des élections du 7 mai devrait rapporter 7,5 milliards de livres (10,3 milliards d'euros) par an. L'homme chargé de la tâche serait Ed Balls (photo), Chancelier de l'échiquier en cas de victoire du Labour.. /Photo prise le 6 avril 2015/REUTERS/Andrew Yates

Le Parti travailliste britannique estime que la lutte contre l'évasion fiscale qu'il entend mener s'il arrive au pouvoir à l'issue des élections du 7 mai devrait rapporter 7,5 milliards de livres (10,3 milliards d'euros) par an. Le Labour a annoncé son plan ce dimanche 12 avril à la veille de la publication de son programme de campagne.

Selon Ed Balls, le travailliste qui deviendra ministre des Finances si le Labour d'Ed Miliband forme le prochain gouvernement, le gouvernemnt conservateur de David Cameron n'a pas été assez strict sur le sujet des niches fiscales qui permettent aux contribuables les plus aisés de réduire leur facture fiscale en toute légalité.

"Un gouvernement travailliste (...) devra faire la chasse à l'évasion fiscale", a déclaré Ed Ball dans un communiqué.

Mercredi, le Labour a suscité l'approbation du public en annonçant son intention de supprimer une législation vieille de 200 ans permettant aux particuliers de ne pas payer d'impôt sur les revenus touchés à l'étranger. Selon un sondage réalisé après l'annonce de cette mesure, 59% des électeurs sont favorables à ce projet.

Ed Balls a déclaré dimanche qu'il entendait aller plus loin. Il veut réglementer davantage les sociétés de capital-risque et les fonds spéculatifs, augmenter les amendes en cas d'infraction et accorder de nouveaux pouvoirs aux autorités fiscales.

"Notre plan en dix points prendra les mesures fermes nécessaires pour nous aider à y parvenir et nous commencerons le premier jour du prochain gouvernement travailliste", a déclaré Ed Balls.

Les Conservateurs entendent pour leur part dégager cinq milliards de livres par an lors de la prochaine législature en réduisant l'évasion et la fraude fiscales.

Avec Reuters (William James, Danielle Rouquié pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle